You are currently browsing the tag archive for the ‘French’ tag.

Nous avions publié, il y a quelques temps, l’interview d’Abdel et Hocine, de CrossFit Bordeaux.

Aujourd’hui, ils mettent en ligne une très belle vidéo, qui montre, en 1 min 30, l’évolution d’un homme, de la prise de conscience qu’il doit faire du sport, à quelques exploits à CrossFit Bordeaux. Original et sympa !

Advertisements

En Novembre 2010, je recevais un mail d’Albéric, un Toulousain qui avait comme projet d’utiliser le CrossFit dans son coaching en extérieur. Je lui répondais que, pour pouvoir “officiellement” se dire coach “CrossFit”, il fallait passer la formation “level 1″… 14 jours plus tard, je recevais un mail d’Albéric m’avertissant qu’il était inscrit à la formation “level 1” de Bale, en Suisse, le mois suivant.

Là où certains ont hésité, tardé, reporté, le fondateur de CrossFit Toulouse a toujours poursuivi son objectif, de manière régulière et réfléchie… Un mois après sa level 1, il commençait les recherches pour un local, le matériel, les banquiers, etc. Et moins d’un an après, KultureFit CrossFit Toulouse ouvrait ses portes ! Albéric Françon nous explique tout cela dans son interview :

SportIsEverywhere.com : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Albéric : Bonjour Yves, tout d’abord, merci de me consacrer cette interview pour ton blog.

J’ai découvert le CrossFit au cours de ma formation BP JEPS AGFF, grâce à un collègue de promo, Boris LEMARECHAL (ancien des Forces Spéciales au 1er RPIMa de Bayonne) qui s’entrainait en CrossFit avec les Forces Spéciales US en Afghanistan.

As-tu pratiqué d’autres sports auparavant ?

Je suis assez éclectique, un peu touche à tout. Dans l’enfance et l’adolescence, il y a eu le judo, la natation, l’athlétisme, le football US, le handball, l’équitation. Ensuite, pas mal d’années de musculation traditionnelle et de Raid Multisports en Midi-Pyrénées (Trail, VTT, Canoë-kayak, CO).

Quel est ton parcours professionnel ?

Mon parcours professionnel est loin du milieu sportif. J’ai travaillé pendant 6 ans en logistique dans le milieu de la construction aéronautique, ensuite reconversion professionnelle courant 2009 pour devenir éducateur sportif, préparateur physique et depuis quelques semaines, chef de ma petite entreprise. 🙂

Peux-tu expliquer l’historique de CrossFit Toulouse ? Comment le projet a-t-il démarré ?

Novembre 2010, je décide de « m’approprier » le concept CrossFit (je me souviens t’avoir demandé quelques conseils). Je me retrouve donc les 29 et 30 janvier 2011 à Bâle (Suisse) pour passer le Level 1.

A mon retour, je sors une feuille blanche et je pose quelques idées dessus… au départ, j’étais parti pour m’en servir en coaching en extérieur. Et de fil en aiguille, j’ai finalement décidé de me créer mon propre « terrain de jeu », de me lancer dans l’aventure. Des mois de travail, de préparation, de recherches s’enchainent et la Box KULTUREFIT CrossFit Toulouse est née. L’ouverture s’est faite le 3 janvier 2012 !

Qui sont les coachs ?

Yohan Gigord (BEES 2ème degré Rugby à XIII, Master 2 préparation physique, initiateur Haltérophilie et CrossFit Level 1 Trainer) et moi-même (BP JEPS AGFF, préparateur physique, coach sportif et CrossFit Level 1 Trainer).

Combien de personnes entraînez-vous à CrossFit Toulouse ?

La salle est ouverte depuis 3 semaines et on entraîne déjà une trentaine de personnes.

Peux-tu présenter ta “box” : matériel, superficie, cours spécifiques, jours/heures d’ouverture, etc ?

Au départ le local de 215 m2 était loin d’avoir une image de « Box », c’était une salle de remise en forme réservée à une clientèle féminine. Je l’ai donc aménagée pour recevoir tout le monde (vestiaire femmes et vestiaire hommes avec leurs douches).

Concernant le matériel, je voulais que chaque adhérent puisse s’entrainer dans de bonnes conditions (8 personnes par cours). J’ai donc 8 barres Olympiques et 600Kg de charges (PALLINI, fournisseur de l’équipe de France d’Haltérophilie), un espace équipé spécialement pour l’haltérophilie de 18m², 4 rameurs (Concept 2), 15 KETTLEBELL, des plyobox (home made). Courant février, je vais recevoir une grosse commande ROGUE FITNESS avec une station Pull-ups, des medecine balls, des slam balls, des rings, des jumps ropes, des sacs de sables, etc…

La Box est ouverte de 10h à 20h non stop du lundi au vendredi et de 10h à 16h non stop le samedi.

Je fonctionne en 3 étapes.

  • Le STEP 1 : la séance découverte gratuite, on se fait une idée de la méthode, des coachs, etc.
  • Le STEP 2 “LES FONDAMENTAUX” : 6 cours d’initiation où on travaille tous les mouvements synthétiques, fonctionnels, tous les gestes techniques, spécifiques liés à la méthode CrossFit et à la préparation physique.
  • Le STEP 3 “3, 2, 1 GO !” : abonnement 3/6/12 mois ou un carnet sans abonnement.

Lorsque tu rencontres quelqu’un qui ne connaît pas le CrossFit, comment lui expliques-tu de quoi il s’agit ?

Pas de machines, pas de miroirs, pas de routine dans les séances d’entrainement, personne n’est là pour se regarder ou regarder les autres. Ensuite, les grandes lignes CrossFit sont claires : mouvements fonctionnels, constamment variés, exécutés à haute intensité en utilisant le poids du corps comme outil de travail, les mouvements d’haltéro et le cardio.

A quoi ressemble un premier entraînement à CrossFit Toulouse ?

Il annonce la couleur, on ne ment pas, le curseur “intensité” est bien présent dans nos entraînements.

Le workout découverte est un “Fight Gone Bad“.

Welcome to KF !

  • Air Squat
  • KB Swing
  • Box Jumps
  • Push Press
  • Row

1′ par exercice, 3 rounds, 1′ de repos entre chaque round.

Les nouveaux venus aiment manipuler les Kettlebell, sauter sur les plyobox, utiliser le rameur. Ils se régalent et nous aussi.

On consacre toute notre énergie pour offrir un programme ludique et efficace, on essaie de rendre leur heure de coaching “unique”.

Peux-tu expliquer le programme “Kulture Explosive” que vous proposez à CrossFit Toulouse ?

Le programme n’est pas encore mis en place. On s’approchera du programme CrossFit Football. Toulouse est la ville du Rugby, les adhérents « orientés » sports collectifs vont apprécier.

Est-ce facile d’ouvrir une salle CrossFit en France ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? 

Je me suis posé un tas de questions. Monter son affaire n’est jamais évident, surtout en France où toutes les démarches deviennent vite compliquées. En revanche, ouvrir une salle CrossFit n’est pas plus compliquée qu’ouvrir un magasin de fringues. Il faut croire en son projet, « vivre » ce que l’on va proposer aux gens. Etape par étape, trouver une solution à chaque obstacle : banques, locaux etc..

As-tu des contacts avec d’autres salles en France, ou d’autres groupes de CrossFitters en France ? Et à l’étranger ?

Oui, d’excellents contacts avec les acteurs du CrossFit en France : l’équipe de CrossFit Montpellier et de la FrenchInvictus Team. L’équipe de CrossFit Bordeaux et de CrossFit France qui m’envoient souvent leurs encouragements. En décembre, j’ai eu la visite de Vincent (CrossFitter de la FrenchInvictus) pour une séance haltéro, Michel (adhérent à CrossFit Brussels) était venu se frotter au « Welcome to KF ! ». Pleins d’autres encore… le groupe CrossFitTraining83, un CrossFitter breton qui part bientôt pour passer le Level 1.

As-tu des projets de développement, partenariats, etc., pour l’année ou les années à venir ?

Je travaille encore sur ce sujet, ce n’est pas facile de faire tourner la boutique et de développer des choses sérieuses avec des partenaires. J’aimerais que ça soit eux qui viennent me voir, que KultureFit et le concept CrossFit leur donnent envie qu’on travaille ensemble.

Prévois-tu de participer aux qualifications pour les prochains CrossFit Games ? Etes-vous nombreux à y penser à CrossFit Toulouse ? 

J’ai adoré l’idée, l’an dernier, de s’entrainer et de se confronter à 26 000 CrossFitters dans le monde entier. Moi dans mon jardin et eux en bord de mer à Miami ou dans la neige en Norvège. C’était pendant les Opens 2011 que j’ai fait la connaissance de Yohann, donc cette année on remet ça dans une vraie Box CrossFit.

Chez KultureFit CrossFit Toulouse, on est quelques uns à y penser. Yohann (coach) s’entraine sérieusement pour les Opens, il vise les Régionaux Europe. J’ai confiance en lui et j’espère qu’il représentera la France et KULTUREFIT du 25 au 27 mai. Anthony, un adhérent qui a un très bon niveau en triathlon et d’autres qui sont emballés par l’émulation de la compétition.

Merci ! 

Toute personne qui évolue un peu dans le CrossFit sent que 2012 sera l’année du CrossFit en Europe, en particulier en Belgique et en France. De nouvelles salles ouvrent, les marques (Reebok, Inov-8, Vibram, New Balance…) proposent des produits ciblés “CrossFit”, et les médias s’intéressent au phénomène.

Un exemple ? La French Invictus Team, la première équipe de CrossFit en France, sera dans les trois premiers numéros de “Muscle & Fitness France” !

Le premier numéro est surtout une présentation du CrossFit pour les lecteurs de ce magazine de référence dans le monde de la musculation et du body-building. Quelques mouvements sont également présentés : Squat, Wall Ball Shots, Pistols Squats, Kettlebell Swings, etc.

Vivement le prochain numéro !

Pour rappel, SportIsEverywhere avait déjà, il y a quelques mois, publié un interview de la French Invictus Team… 

Parmi les 60 meilleurs européens, participant aux qualifications régionales à Bolton (UK), dans le cadre des CrossFit Games, figurait un Français, Patrick Mochen. S’entraînant dans la région parisienne, il fait partie de la French Invictus Team. Une équipe française de CrossFit dont on risque de parler dans les années à venir ! 

SPORTISEVERYWHERE : Pourriez-vous expliquer ce qu’est la “French Invictus Team” ?

La Team Invictus est en fait un regroupement de trois amis amoureux du CrossFit, qui ont pris passion pour ce sport. J’ai suggéré à Patrick de monter ce groupe dans un double objectif : tout d’abord l’émulation, et le fait de monter un team allait considérablement nous rapprocher et nous responsabiliser les uns les autres. Le team représente un club de CrossFit miniature en quelque sorte…

Depuis quand existe la “French Invictus Team” ?

Le team existe officiellement depuis janvier 2011… Nous allons légiférer cela auprès des collectivités pour avoir une légitimité et par la suite monter un club officiel…

Qui en fait partie ? Quel est votre parcours sportif ?

La Team Invictus est composée de 3 membres qui sont :

  • Virginie Henry, 31 ans, ex-membre de l’équipe de France de judo en -63kg (Championne de france et vainqueur du tournoi de Paris Bercy 2007),
  • Patrick Mochen, 33 ans, ancien karatéka et athlète sur 400m,
  • Yvan Geout, 31 ans, ex-membre de l’equipe de France de lutte style greco-Romaine en -84kg.

Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Depuis combien de temps vous entraînez-vous selon cette méthode ?

Nous avons découvert le CrossFit sur internet par hasard en juin 2010, en faisant des recherches pour notre club de musculation associatif. Après avoir découvert des images et des vidéos des CrossFit Games de 2008, nous avons tout de suite été subjugués par le concept et l’univers du CrossFit…(“No Pain-No Gain”). Pour ma part, je cherchais un sport à sensations depuis plusieurs mois pour pouvoir faire une transition avec mes entrainements de lutte, j’ai immédiatement transmis le virus à Virginie, ma compagne, elle aussi en recherche d’un sport à sensations fortes après l’arrêt de sa carrière sportive, ainsi qu’a Patrick, inconditionnel des sports extrêmes.

Etes-vous en contact avec d’autres acteurs de la communauté CrossFit européenne et internationale ?

En effet, depuis peu et timidement, nous avions essayé d’obtenir des infos sur le mode de fonctionnement des qualifs régionales avant que le HQ CrossFit ne les diffuse (tardivement,lol) via facebook sur les murs de Josh Everett ou de Camille Leblanc-Bazinet qui ont été très disponibles pour nous répondre. Depuis peu, nous conversons avec un CrossFitter francais du sud de la France, Albéric Françon, très sympa et qui je crois est désireux d’ouvrir sa propre salle de CrossFit dans le sud de la France…
Depuis les qualifications régionales, nous sommes en contact avec Mads Jacobsen, la voix du CrossFit en Europe…Il a pris Patrick d’affection depuis qu’il l’a vu courir son 1000 m sur le premier event des qualifications régionales…Pour la petite histoire “Patmo” a très bien couru son 1000m (moins de 3 min) et Mads disait de Patrick “qu’il fumait la piste avec ses jambes de feu“… (voir photo ci-dessous)…

Où vous entraînez-vous ? De quel matériel disposez-vous ?

Nous nous entraînons le plus souvent dans notre association sportive, le “Cercle de force Louis Cyr”, sur le 12eme arrondissement de Paris où Patrick et moi sommes respectivement secrétaire et trésorier (une modeste salle de musculation et de force athlétique). Nous ne possédons pas beaucoup de matériels, juste une box construite par mes soins sur le plan des box “Rogue” à trois faces, un wall ball 20lbs, une paire d’anneaux, un planché d’haltérophilie et du matériel standard de musculation. Mais nous avons d’autres accès dans des salles de la région parisienne proche de notre domicile en Seine et Marne (à l’est de Paris): “le Nautil”. C’est une salle de remise en forme qui nous accueille quand nous voulons, mais la structure ne nous permet pas de faire tous les WOD lorsque ceux-ci demandent trop de matériels : anneaux, box…

Comment se sont passées les épreuves ouvertes de qualifications européennes ?

Hé bien nous avons un peu souffert sur les deux premières semaines. En effet, nous n’étions pas très au point sur le mode vidéo et sur pas mal de gestes techniques (double-unders, box jumps entres autres…). Nous avons progressé au fur et à mesure des semaines, en analysant davantage les gestes techniques.

Et l’un de vous s’est qualifié ! Comment se sont passées les qualifications régionales en Angleterre ?

Patrick s’est qualifié en finissant 60ème. Il a participé aux qualifications européennes en terminant à la 44ème place ! Il n’a pas démérité, il s’est battu du début à la fin, en allant jusqu’au bout de lui-même. Le fait d’être confronté aux meilleurs européens nous a permis de nous jauger, et de nous fixer de nouveaux objectifs pour la saison prochaine.

Quels sont vos projets futurs ? Souhaitez-vous développer votre team ?

Oui, notre team va pas mal bouger dans les prochains mois, nous structurer d’avantage (aides extérieures, sponsoring, etc.)… Nous allons également nous remettre d’avantage en question dans la façon d’aborder les wod et nos divers entrainement complémentaires… être plus critique et plus exigeant sur la technique, c’est un peu cette rigueur qu’il nous manquait cette année pour percer d’avantage.
Nos objectifs pour l’année prochaine sont revus à la hausse. Nous voulons clairement passer un cap au niveau européen, se situer dans les 20 meilleurs européens serait satisfaisant. Par conséquent, il nous faut nous professionnaliser encore et nous entraîner plus que les autres.

Envisagez-vous d’ouvrir une salle ?

Pourquoi pas, mais il nous faudra du temps et surtout des besoins financiers importants…L’immobilier a atteint un niveau record sur Paris ces dernier mois, cela va être dur, mais nous y pensons de plus en plus… Cela fait partie de nos rêves pour l’instant… Et dans un futur proche, nous avons prévu de passer le level 1

Merci beaucoup et bonne continuation ! 😉

Pour joindre la French Invictus Team :

Partenaires

 
 

 
 

Twitter Updates

Rejoignez-nous sur :

Advertisements