You are currently browsing the tag archive for the ‘CrossFit Montpellier’ tag.

LondonThrowdownPetit bilan rapide des athlètes franco-belges au London Throwdown, à l’issue de la première journée de compétition.

Pour le WOD #1 (1km de rameur), c’est le belge Olivier Wouters (CrossFit Namur) qui se classe le mieux (à la 8ème place !), en ramant en 3:02. Florent Paillasson (CrossFit Lyon) et Yohann Gigord (CrossFit Toulouse) se classent eux 13ème, ex-aequo.

WOD #2 :

AMRAP in 10 minutes of:

  • 12 Down-Ups
  • 18 Kettlebell Swings 24/16kg (for all categories)
  • 24 Unbroken Double Unders

Pour ce deuxième WOD, c’est Matthieu Montès (Reebok CrossFit Brussels) qui se place en tête des “Franco-belges”, à la 14ème place, avec 330 reps ! Il est suivi par Clément Giraud, des CrossFit Original Addicts (22ème, 326 reps) et Yohann Gigord (31ème, 311 reps). C’est clairement un WOD où le manque d’assurance aux double-unders doit coûter cher. Mais Matthieu et Clément maîtrisent parfaitement cet exercice !

Le 3ème WOD est composé d’un ensemble de challenges différents :

  • 3A : Max pullups in 90 seconds.
  • 3B : Max handstand hold in 90 seconds.
  • 3C : 3 snatches. Score is total of all 3 lifts.
  • 3D : 3 cleans. Score is total of all 3 lifts.

Pour le 3B, Hocine Khiar, de CrossFit Bordeaux, et ancien breaker, peut dévoiler toutes ses capacités de danseur en handstand. Il termine premier et étant le seul à tenir 1:30 !

Mais pour le 3C, ce sont les haltérophiles qui se mettent en avant : Yohann Gigord se classe premier des snatch, avec un total de 295 kg sur ses 3 snatch ! Patrick Mochen, de la French Invictus Team, est 16ème (257,5 kg), devant ses co-équipiers Christophe Besnard, 18ème (255 kg), et Yvan Gegout, 23ème (252,5 kg). Matthieu Montès est 42ème avec 237 kg.

Yohann Gigord maintient un bon classement sur le WOD 3D, avec 390 kg, lui permettant d’assurer la 3ème place.

La première journée se terminait avec le WOD 4 : Shuttle sprint. Et c’est Hocine Khiar, qui, avec sa 9ème place, devance les autres franco-belges…

A la fin de la journée, au classement général, on a :

  • 16ème Yohann Gigord
  • 17ème Patrick Moche
  • 21ème Matthieu Montès
  • 41ème Florent Paillasson
  • 60ème Yvan Gegout
  • 69ème Olivier Wouters
  • 49ème Dorian Petitot
  • 91ème Clément Giraud
  • 92ème Frédéric Zitter
  • 93ème Hocine Khiar
  • 114ème Marvin Nauche
  • 134ème Cédric Courage

A l’heure où j’écris, les hostilités du dimanche ont déjà bien repris.

Je n’avais pas eu le temps d’enregistrer le classement féminin à la fin de la première journée ! Mais, actuellement, avec le score du premier wod de la deuxième journée, c’est Elise Labrunie, de CrossFit Toulouse, qui est la première des “franco-belges” en 19ème place, devant Carmen Bosmans (CrossFit Anvers), 23ème et les deux représentantes de la French Invictus Team : Isabelle Derond (43ème) et Virginie Henry (50ème). Parmi les plus connues au niveau européen, Samantha Briggs est première, Andrea Ager est 12ème et Brenda Koolhaas, que plusieurs ont croisé au Lowlands Throwdown ou à la level 1 à Reebok CrossFit Brussels, est 13ème !

Advertisements

Level1BXL_apr2013

Le nombre de Séminaires CrossFit Level 1 en Europe augmente ! Pas moins de 34, de décembre 2012 à mai 2013. Et la grande majorité sont déjà sold-out, ce qui montre bien que ça répond à une immense demande de la part des CrossFitters européens.

Les trois prochaines en France sont déjà sold-out :

Mais Reebok CrossFit Louvre et Reebok CrossFit Brussels accueilleront toutes les deux leur deuxième séminaire en mars 2013 (le même week-end) :

Pour rappel, le Séminaire CrossFit Level 1 est le passage obligé pour pouvoir coacher en tant que Coach CrossFit. Cela signifie que, où que vous alliez, si la salle vous propose du CrossFit, vous devez vous assurer que votre Coach a bien suivi cette formation, et a réussi l’examen. C’est pour vous l’assurance qu’il connaît les mouvements, qu’il sait vous corriger et vous conseiller pour améliorer les vôtres, et qu’il sait programmer un entraînement CrossFit.

La formation est riche en contenu et est très bien donnée. Je connais très peu de personnes qui ont été déçues par l’enseignement prodigué lors de celle-ci…

Elle se donne en anglais, mais les coachs anglophones s’efforcent d’avoir un anglais compréhensible pour tout le monde. De plus, lors des formations en France, il y aura plus que probablement un ou de coachs qui parlent Français pour tout souci de compréhension…

Alors, inscrivez-vous vite ! Les dates précédentes en France ont été sold-out en quelques jours seulement !!

Ca bouge bien du côté de CrossFit Montpellier ! Alors que la salle fête à peine son premier anniversaire, voilà déjà qu’elle s’agrandit en emménageant dans des locaux plus spacieux !

Mais ce n’est pas tout ! Les 9 et 10 février 2013, CrossFit Montpellier accueillera la toute première formation CrossFit Level 1 en France ! Et ça restera dans les mémoires, vu l’attente pour cette formation.

Cela veut dire aussi que vous devez vous inscrire sans trop tarder, parce qu’elle sera bien vite sold-out…

Félicitations à CrossFit Montpellier pour ce qu’ils font dans le Sud pour promouvoir le CrossFit !

I love CrossFit ! … I F***ING LOVE CROSSFIT !!! Le CrossFit français a encore franchi une nouvelle étape ce week-end, avec la finale du Reebok CrossFit Fitness Championship. 

De plus en plus de monde connaît le CrossFit, en tant que méthode d’entraînement efficace et fun à la fois. Mais le public découvre également que le CrossFit est plus qu’une méthode d’entraînement. C’est un sport. Une culture. Avec ses propres règles, ses valeurs, ses normes, ses stars, sa communauté.

Cette finale du Reebok CrossFit Fitness Championship est l’aboutissement d’un processus, qui a débuté le 13 mars de cette année, avec le lancement de la campagne Reebok CrossFit en France. Pour beaucoup d’acteurs du CrossFit en France, c’était une première rencontre. Les dirigeant de box, quelques groupes ou team d’athlètes, les responsables de Reebok, des blogueurs, etc., se découvraient.

Les qualifications au Salon du Fitness, puis à Montpellier, à Cannes et au Havre, ont fourni l’occasion pour que les athlètes des différentes box apprennent à se connaitre. Et quelques athlètes ont émergé, comme des prétendants au titre d’homme et de femme les plus “fit” de France.

Et c’était aussi l’occasion de se familiariser avec les règles de toute compétition CrossFit : athlètes divisés en “Heat”, amplitude des mouvements, “No Rep” du juge et compétition saine… Il n’est pas rare qu’un athlète ayant terminé son épreuve aille encourager… un des ses concurrents. Tout comme le Coach d’une box peut aller encourager un athlète d’une autre box… juste parce que c’est un pote. Juste parce que c’est du CrossFit. I f***ing love CrossFit !

Trois mois après, pratiquement jour pour jour, quel chemin parcouru ! Les photos parlent d’elles-mêmes : les athlètes des différentes box se connaissent et sont heureux de se retrouver, du Sud à Bruxelles. Ils s’encouragent, se conseillent, se congratulent les uns, les autres.

On n’aurait d’ailleurs pas pu rêver d’un meilleur podium masculin, avec la première place partagée par deux des favoris, deux grands athlètes, très sympathiques, qui ont mené une bataille, de manière très respectueuse, jusqu’aux dernières secondes de l’épreuve finale. Et puis, il y a la présence de la French Invictus Team : 4 places sur les 6 places du podium !!! Tout le podium féminin porte le label “French Invictus Team”. A coup sûr, le meilleur niveau collectif est actuellement de leur côté.

Le classement final :

Femmes : 

  1. Tina Nguyen
  2. Virginie Henry
  3. Anne-Sophie Gherardi

Hommes : 

  1. Matthieu Montès & Yohann Gigord
  2. Yvan Gegout

Mais au-délà du podium, de cette première finale, il restera :

  • 30 athlètes hommes et 30 athlètes femmes qui pourront dire qu’ils ont été qualifiés pour la toute première finale du Reebok CrossFit Fitness Championship.
  • Des athlètes qui sont déjà retournés à l’entraînement, plus motivés que jamais.
  • Quelques athlètes qui se sont positionnés comme les leaders de ce sport naissant.
  • De l’expérience en matière de judging et d’organisation de compétitions CrossFit.
  • Des liens d’amitié forts entre athlètes, entre salles, entre teams, entre volontaires, et plein de projets en perspective.

Et Reebok s’est définitivement installé comme moteur sincère du développement du CrossFit en France.

Tout ça, vous le verrez sur Europsort, le samedi 30 juin, à l’heure habituelle de l’émission “The Box”. Vous ne verrez pas ce petit bisou que j’ai fait à Marvin, de CrossFit Montpellier, en toute amitié, à 4 heures du matin, en sortie de boîte (si si, pari tenu, Marvin ! lol), mais tout le reste y sera : l’intensité, les stars, l’amitié, les “No Rep“, le dépassement de soi et les cris d’encouragement…

Retrouvez toutes mes photos sur Facebook : Identifiez-vous (et les autres) et partagez ! 😉

Ca se confirme : les athlètes de CrossFit Montpellier ne montent pas à Paris pour faire de la figuration à la finale du Reebok CrossFit Fitness Championship. Fred et Marvin leur ont préparé un programme solide, alliant force et intensité. Après Dorian Petitot, c’est Gary qui répond à nos questions… 

1. Quel est ton parcours sportif et comment as-tu découvert le CrossFit ?

Etant plus jeune, j’ai touché à divers sports en club ou au sein de la scolarité, foot, basket ,volley, pas mal de sports collectifs. Vers 16-17 ans, j’ai goûté à la musculation classique et malgré des progrès rapides, je ne trouvais pas mon bonheur au sein d’une salle traditionnelle : les gens passaient leur temps à s’admirer. J’ai donc migré vers la boxe (full contact, boxe anglaise) et découvert également le grappling avec mon cousin qui est militaire, tout en travaillant au poids de corps ainsi que la natation  en vue d’intégrer l’armée.

En 2006, je m’engage dans l’armée de terre dans les troupes de montagne, je suis breveté ski et alpinisme militaire rapidement et découvre les rudiments de la montagne en hiver (ski de rando) comme en été avec la randonnée et l’escalade. Durant ces 5 ans, je travaille uniquement à PDC, le renfort musculaire traditionnel de l’armée le matin ou le soir en chambre pour casser le temps. Je deviens rapidement fan des tractions et des muscle-upsg après avoir vu des vidéos sur le net. Des stages d’aguerrissement, entre autres, et 3 départs à l’étranger m’apprennent à repousser mes limites à chaque fois physiquement, notamment en Guyane et en Afghanistan, où j’en apprends beaucoup sur moi-même, ma meilleure expérience.

En janvier 2012, mon cousin me parle du CrossFit, et me dit d’aller voir sur internet des vidéos car ça pourrait m’intéresser, j’en regarde une puis deux et là c’est le coup de foudre, un sport qui mélange le dépassement de soi avec une cohésion et une mentalité comme dans aucun autre sport, surtout en voyant pas mal de mouvements similaires à ceux de l’armée (corde, pneus, gym). Je réalise alors qu’on faisait déjà des circuits similaires quelque fois sans savoir que c’était un sport à part entière outre-Atlantique. Je sens que c’est fait pour moi, je me mets à chercher les origines du crossait, et tout ce qui tourne autour, des nuits entières sur internet. Je fouine sur le web pour trouver des wod sans matériel que je fais le matin au réveil ou le soir quand j’ai le temps. Un moniteur de sport m’en parle également car c’est en train d’apparaitre discrètement au sein de l’armée. Début mars, je redeviens civil après que l’armée ait dénoncé mon contrat. Deux jours après, je pars m’inscrire à la box de Montpellier près de chez moi, je sais déjà que je vais y trouver mon bonheur et après avoir fini les fondations pour apprendre les bases, je ne peux plus me passer d’y aller chaque jour de la semaine.

2. Qu’as-tu pensé des qualifications et des demi-finales pour le Reebok CrossFit Fitness Championship ?

Les premières qualifications, je les ai passées à Montpellier. Etant adhérent depuis quelques semaines à peine, je les ai faites surtout pour le fun. Je n’avais aucun objectif, surtout quand j’ai vu les “machines “qui rentraient au fur à mesure de la journée dans la salle. L’ambiance était énorme, survoltée, le DJ qui envoyait la musique à chaque début d’épreuves ! J’ai rencontré plein de gens et parlé avec des personnes qui venaient de tous lieux pour tenter leur chance, c’était très enrichissant. Cette idée de compétition a permis de médiatiser le crossfit encore plus rapidement et à grande échelle, et surtout de voir les différents athlètes venant de sports différents qui avaient fait des centaines de kilomètres pour jouer leur cartes sur le wod de qualification .

Pour les demi-finales à Paris, j’y suis monté avec des adhérents de Montpellier qui étaient également qualifiés, l’ambiance était très bonne comme la première fois. Le site n’était pas trop dur à trouver. Tout le monde s’est arraché, c’était une très belle journée de sport malgré la pluie en fin de journée. Avec mon score laborieux du wod du matin, je n’y croyais pas une seconde. Quand j’ai vu mon nom dans les 30, je croyais qu’il y avait une erreur, un grand merci aux juges qui nous ont motivé et aidé à nous surpasser jusqu’à la fin. Seul point négatif sur les deux phases, la possibilité d’envoyer des vidéos qui enlève un peu de valeur à l’esprit de compétition et surtout pour les personnes qui étaient venues de très loin.

3. Comment prépares-tu la finale du 16 juin à Paris ?

Je continue l’entrainement 5 fois par semaine à CrossFit Montpellier avec les autres personnes qualifiées. On fait 3 types de wod par jour, notamment un sur la force qui est mon point faible n’en ayant jamais fait auparavant. Je ne me mets aucune pression, j’y vais pour me faire plaisir et donner tout ce que j’ai, j’essaye surtout d’éviter la blessure avant la finale, conserver une bonne hygiène de vie pour récupérer après l’effort.

Revivre encore une journée comme les deux précédentes phases de qualifications, c’est ce que j’attends de cette journée. L’important pour moi à la finale sera d’en repartir en ayant tout donné, j’y vais surtout au mental. Quand c’est dur, je repense à ces soldats que je connaissais qui ont laissé leur vie au combat en Janvier, afin de repousser encore mes limites.

Tant qu’on n’a pas tout donné, on n’a rien donné…

D’autres athlètes qualifiés pour la finale du Reebok CrossFit Fitness Championship , dans la rubrique “Athlètes #RCFFC

Dans l’article “Feel. Learn. Support. Enjoy“, je parlais de la communauté CrossFit du Sud de la France, “active, motivée, compétitive“.

Cette représentation graphique du volume des recherches sur le mot “CrossFit” dans Google vient clairement confirmer cette dynamique lancée par celles et ceux qui ont eu le courage d’ouvrir les premières salles dans le Sud : CrossFit Montpellier, CrossFit Toulouse, CrossFit Bordeaux, CrossFit Cannes.

Autre pôle de recherche : Paris ! Avec ses “CrossFit Addicts” (de Paris et du 77), et sa future salle Reebok CrossFit Louvre.

Et on voit émerger la Bretagne avec sa future salle à Rennes, et la région de Lyon, où une salle ouvrira également en 2012 ! Là où des salles s’ouvrent, l’intérêt pour le CrossFit se transmet et se partage. “Qu’est-ce que ce ‘CrossFit’ dont mon voisin/mon collègue m’a parlé ? – Je cherche sur Google…“. Aussi simple que ça.

Reebok y est pour quelque chose aussi. En investissant massivement dans le CrossFit, Reebok voit le volume des recherches sur son nom augmenter de 300 % ces 3 derniers mois ! Ca monte jusqu’à 350 % sur les termes “Reebok CrossFit“.

Cette dynamique conjuguée de la marque et des salles pré-existantes produit une évolution du CrossFit en France plus fulgurante que partout ailleurs ! Well done ! 

A lire aussi : “Le “Tipping Point” du CrossFit en France : Propageons le virus !

INTENSITE: Force, puissance de quelque chose. Caractère de ce qui est intense, atteint un haut degré de puissance.

Une compétition CrossFit est toujours une redéfinition de ce signifie le mot “intensité”

Intensité de l’effort

Intensité des encouragements

Intensité des sons

Intensité des corps

Ambiance intense, faite de dépassement de soi, de victoires, de fierté.

L’intensité cardio-vasculaire et musculaire n’est qu’un petite dimension de l”intensité” dans le CrossFit. C’est de l’entraînement.

De l’entraînement pour le jour J où tout ira plus vite, plus fort, plus loin.

Seule forme de fitness qui fait l’objet d’une compétition internationale, le CrossFit a un besoin inhérent de compétition. De compétition saine, d’émulation, de stimulation. Pour continuer à se dépasser au quotidien. Pour continuer à progresser.

Reebok, en sponsorisant les CrossFit Games, et en organisant les Reebok CrossFit Fitness Championships dans plusieurs pays européens, l’a bien compris. Ce samedi avait lieu la phase de qualification pour ce Fitness Championship, pour le Sud, à CrossFit Montpellier.

Une pleine journée sous le soleil, faite de tous ces moments intenses. Une journée de CrossFit. Une plongée dans la communauté CrossFit du Sud de la France. Active. Motivée. Compétitive.

Une petite centaine d’athlètes ont concouru dans cette première phase de qualification, qui amènera, au final, à élire l’homme et la femme les plus “fit” de France. Certains venaient du Sud, d’autres de Paris. Certains ont fait des centaines de kilométriques pour être présent. Pour rencontrer celles et ceux qui ont ouvert des salles. A titre personnel, j’étais très heureux de rencontrer “en live” et pour la première fois, des lecteurs de SportisEverywhere.com : Déborah, Patrick, Thibaut, Philippe, Vincent, Renaud…

Et des dizaines de néophytes se sont essayés au CrossFit lors des séances d’initiation.

Prochaine étape : les demi-finales ! Durant le mois de mai*. Encore un pas supplémentaire dans l’intensité.

Soyez présent ! Venez sentir l’ambiance, apprendre ce qu’est le CrossFit, soutenir vos amis, et vous amuser. Feel, Learn. Support. Enjoy

Mes photos de l’événement sont en accès public sur Facebook ! N’hésitez pas à vous taguer dessus ! Partagez. Faites circuler ! 

* dès que nous connaissons la date, on la communiquera..

Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir

Le Reebok CrossFit Fitness Championship se poursuit à Montpellier, après Paris ! Les athlètes CrossFitters vont pouvoir se mesurer sur le désormais célèbre WOD de qualification : 

As many rounds as possible in 12 minutes of :

  • 10 Box jumps (W: 50 cm/ M : 60 cm)
  • 10 Thrusters (W : 20 kg / M 42,5 kg)

Vous débutez dans le CrossFit ? Ou vous n’avez jamais essayé ? Venez tester, lors d’une des séances d’initiation, à CrossFit Montpellier. Toutes les infos ici : Inscrivez-vous !

Pour une idée de l’ambiance, qui sera encore plus chaude à Montpellier qu’à Paris (soleil oblige), voici la vidéo :

La conférence de presse organisée par Reebok France sur le toit du centre George Pompidou, le mardi 13 mars (lire ici) et le stand Reebok CrossFit au salon du Fitness de Paris, les 16-17-18 mars (lire ici) ont créé de l’actualité susceptible d’intéresser les journalistes. 

Une grosse semaine avant les festivités, le site Eurosport.fr, qui couvrait l’événement à Beaubourg, titrait déjà “La folie du CrossFit”. Raphaël, le Community Manager de CrossFit Montpellier, était interviewé : “Le but est de devenir “athlète de son quotidien” pour se sentir bien et affronter tous les efforts aléatoires que l’on à fournir dans une journée.” Attention, phénomène en vue, écrit la/le journaliste ! Lire l’article…

Sur le site Santé Sport Mag, le magazine santé de tous les sportifs, publie l’interview de Daniel Chaffey, head coach de la salle Reebok CrossFit Louvre. Si vous êtes passés par le village CrossFit à Beaubourg le 13 mars ou au stand Reebok CrossFit du salon du fitness le week-end suivant, vous avez certainement vu Daniel donner de son énergie et de sa voix pour faire découvrir le CrossFit à un maximum de personnes ! Daniel Chaffey présente, dans cet interview, le CrossFit, ses fondements et objectifs, ainsi que l’alimentation et le mode de vie qui y sont liés. Vivement l’ouverture de Reebok CrossFit Louvre ! Lire l’interview… 

Le même Santé Sport Mag interviewe également Ewa Zatorska, coach fitness Reebok (et classée 5ème des qualifs françaises !), sur les femmes et le CrossFit : “Le CrossFit, une discipline pour femme“. On y apprend qu’une majorité de CrossFitters seraient des CrossFitteuses. Les femmes représenteraient 60% des pratiquants du CrossFit dans le monde. En France et en Belgique, je ne suis pas sûr que ce soit le cas, pour l’instant, mais peut-être que les mentalités vont changer et que ça arrivera. J’en profite pour replacer ce texte que j’avais écrit il y a quelques temps : “CrossFit et Empowerment : Etre une femme et gagner en force“. Pour lire l’interview d’Ewa Zatorska…

Chaque sport a ses moments-clés, ses dates qui ont marqué son histoire, et dont tout le monde se rappelle. Le combat légendaire entre Mohamed Ali et George Foreman, à Kinshasa en 1974; le poing levé de Tommie Smith et John Carlos aux J.O. de Mexico ’68; la finale Allemagne de l’Ouest / Pays-Bas à la coupe du monde ’74; ou encore la Dream Team de Michaël Jordan, Magic Johnson et Larry Bird, aux J.O. de ’92 à Barcelone.

Toute personne qui était présente lors de ces événements continue à dire, des années après : “J’y étais !“.

Malgré qu’aucun exploit sportif n’ait été réalisé ce mardi 13 mars 2012, à Paris, pour le lancement de la campagne Reebok CrossFit en France, nul doute que beaucoup continueront longtemps à dire : “Moi, j’y étais !“. Reebok France voit les choses en grand pour le CrossFit. Sur le toit du Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, la presse était conviée pour découvrir cette nouvelle forme de fitness, qui se présente comme un vrai sport. “MAINTENANT, LE FITNESS EST UN SPORT” affichait l’écran géant de la conférence de presse, animée par François Pécheux.

A l’extérieur, sur la terrasse surplombant tout Paris (une vue magnifique !), des CrossFitters de toute la France (ainsi que de Suisse et de Belgique) s’échauffent pour un WOD construit sur le modèle du “Fight Gone Bad” : 5 stations, 40 secondes par stations, 20 minutes de pause, pour passer d’un exercice à l’autre. 2 tours. Exercices : Pull-ups, double-unders, thrusters, kettlebell swings, box jumps. Une bonne sélection pour montrer un peu l’étendue des exercices CrossFit.

La conférence de presse se termine. 3-2-1 Go ! La musique du DJ explose, les journalistes, blogueurs et People accourent face à la terrasse, et une vingtaine de CrossFitters se lancent dans ce qui aurait pu être un gros délire il y a un an : un WOD sur le toit de Beaubourg ! 10 minutes pour montrer aux journalistes ce qu’est le CrossFit. Aux journalistes et aux People, puisqu’étaient présents : Eric Judor (de Eric & Ramzy), Stéphane Rousseau, Alexandre Devoise, Sonia Rolland et Laure Manaudou, nouvelle ambassadrice Reebok Fitness !

  

Au pied du centre Pompidou, sur le parvis, le contenu du fameux conteneur Reebok CrossFit est monté : une cage à tractions, des rameurs, des kettlebells et des box jumps. Daniel Chaffey et toute l’équipe de Reebok CrossFit (dont les coachs de la futur salle de Reebok CrossFit Louvre) accueillent celles et ceux qui s’étaient inscrits pour un WOD d’initiation, ainsi que quelques badauds intéressés. Tout autour, une foule de curieux s’est rassemblée ! Au programme : info sur le CrossFit, échauffement, apprentissage des mouvements, WOD et étirements. Une séance-type d’entraînement. Le WOD est un 15-12-9 reps de Box jumps, Pull-ups, Kettlebell swings, en commençant et en terminant par 200 m de course ! Une bonne entrée en matière.

Toute l’après-midi, des groupes se succèdent et Daniel Chaffey et son équipe de coachs initient avec autant d’enthousiasme tous ces futurs CrossFitters. A 17h00, WOD spécial pour les “CrossFit Addicts”, à la fois ceux de Paris (leur interview ici) et ceux du 77. Le 15-12-9 devient un 21-15-9 et des Burpees se rajoutent ! Et puisque tout le monde en veut encore à la fin : une petite course de tire flip est improvisée en contre-bas sur le parvis…

Cette journée a constitué un réel coup de pouce pour le CrossFit en France – et probablement dans les pays limitrophes ! Et ce n’est qu’un début, puisque tout cela se prolonge ces vendredi, samedi, dimanche (16-17-18 mars) au Salon du Fitness, à Paris ! Les mêmes acteurs du CrossFit français y seront présents, pour continuer à faire découvrir le CrossFit, et pour juger lors des qualifications pour le Championnat CrossFit Fitness 2012.

Alors, bien sûr, il était important de faire découvrir le CrossFit à un maximum de personnes, via les médias et le village CrossFit sur le parvis Beaubourg, mais Reebok France a surtout été capable de rassembler toute la communauté CrossFit française. Certains se connaissaient déjà, l’esprit de communauté étant très fort dans le CrossFit (les salles du Sud n’avaient pas attendu Reebok pour se rencontrer, et beaucoup discutaient déjà par mail et Facebook). Mais cet événement était le premier où tout le monde était là : les salles actuelles CrossFit Montpellier, CrossFit Bordeaux, CrossFit Toulouse, CrossFit Cannes, CrossFit Brussels; les salles à venir CrossFit Lyon, CrossFit Rennes et CrossFit Rouen; les équipes CrossFit comme la French Invictus Team, les CrossFit Addicts Paris et les CrossFit Addicts 77. Plus tout un nombre de personnes qui s’entraînent en CrossFit et font vivre cette forme de fitness, via Facebook, Twitter, leur blog, etc.

Dans 10 ans, on parlera encore de ce premier événement où tout le monde s’est rassemblé pour la première fois, où on s’est entraîné ensemble sur le toit de Beaubourg, où on a posé avec Laure Manadou. Et on dira : “On y était !

    

Plus de photos dans mon album Facebook (public) : N’hésitez pas à vous taguer 😉

Premiers relais dans la presse :

Deux infos rapides qui témoignent de l’intérêt grandissant du CrossFit dans le Sud de la France :

1. La “Défi Diet” de CrossFit Montpellier est relayé dans le journal “20 Minutes” :

“Le Crossfit prend du poids”

TENDANCE. Une nouvelle méthode pour maigrir fait de plus en plus d’adeptes à Montpellier

Perdre du poids, c’est la résolution des débuts d’année. Pour y arriver, de plus en plus de Montpelliérains se tournent vers le Crossfit.
Une méthode américaine, mélange de gymnastique et de musculation, très populaire chez les militaires et les sportifs de haut niveau. « Cela se base sur des mouvement fonctionnels variés, à haute intensité », détaille Marvin Nauche, créateur de la salle Crossfit Montpellier, chemin du Rieucoulon. Lire la suite

2. Naissance de CrossFit Cannes

CrossFit Cannes ouvrira le 24 janvier. Vous pouvez déjà consulter leur grille horaire, bien fournie, réservez vos classes, etc.

Leur site internet : http://crossfitcannes.fr

Leur page Facebook : http://www.facebook.com/CrossFitCannes

Partenaires

 
 

 
 

Twitter Updates

Rejoignez-nous sur :

Advertisements