Ladder6

Ce troisième jour de compétition débutait avec le “Naughty Nancy”, que Dave Castro avait annoncé une semaine plus tôt, sans toutefois préciser de quoi il s’agissait…

C’était un “Nancy”… mais en pire. Les 400 m de course à pied, souvent sur surface plate, sont remplacés par une course dans les escaliers du stade. Et les 15 overhead à 42,5 kg (30 kg) sont remplacés par 25 overhead squats à 63,5 kg (42,5 kg). Il n’y a que 4 rounds, mais ça reste… naughty !!

Four rounds for time of:

  • Run 600 meters up and over berm
  • 25 Overhead squats (140 / 95 lbs)

Time Cap: 20 minutes

Chez les femmes, c’est de nouveau Kaleena Ladeairous qui fait la course en tête, durant toute l’épreuve. Elle termine pourtant moins de 4 minutes avant le Time Cap ! Samantha 13072708365679_26687Briggs était juste derrière, lors du dernier round, mais obligée de casser sa série d’overhead squats, elle laisse filer Kaleena Ladeairous vers la victoire. Samantha Briggs est donc 2ème, devant Valerie Voboril (3ème) et Michele Kinney (4ème). Elles sont 22 athlètes à finir sous le Time Cap de 20 minutes…

Chez les hommes, Bridges poursuit sur sa lancée du “Legless”, en prenant de l’avance grâce à ses séries unbroken. Ses 25 overhead squats du 2ème rounds lui permettent d’entamer la course à pied en tête. Et comme il continue à courir dans les escaliers et la côte qui suit, alors que d’autres marchent, forcément il reste en tête jusqu’au bout avec un temps de 16:31 !

Derrière lui : Rich Froning ! A près de 50 secondes (17:19), puis Jason Khalipa (3ème, à 17:28) et Ben Stoneberg (4ème, à 17:43). En prenant 95 points sur cette épreuve, Froning est alors 2ème au classement général, juste derrière Khalipa.

C’est là qu’ils entament le “Clean & Jerk Ladder”

1-rep Clean and Jerk every 90 seconds with progressively heavier barbells.

  • Men’s Weights (pounds) : 225, 235, 245, 255, 265, 275, 285, 295, 305, 315, 325, 335, 345, 355, 365, 375, 385, 395, 405
  • Women’s Weights (pounds) : 145, 150, 155, 160, 165, 170, 175, 180, 185, 190, 195, 200, 205, 210, 215, 220, 225, 230, 235, 240, 245, 250.

Avant qu’on arrive au top du classement avec Froning et Khalipa, plusieurs costauds se font déjà remarquer. Lucas Parker, qui décide de débuter directement à 315 pounds (143 kg !), atteint les 355 pounds (160 kg) en Clean ! Ils ne sont que deux à y arriver, avec Aja Barto.

Au fur et à mesure que les athlètes atteignent leur maximum, il ne reste plus que deux concurrents : Froning et KhalipaFroning a Khalipa dans son dos. Il passe la barre des 335 pounds, et va vers les 345 pounds. Lorsqu’il passe son jerk à 345 pounds et qu’il voit Khalipa manquer ses 335 pounds, Froning sait qu’il peut passer en tête. La barre des 355 pounds ne passe pourtant pas. Ses trois essais de Clean échouent.

Ladder7Mais avec sa troisième place, derrière Aja Barto et Lucas Parker (tous les deux premiers ex-aequo), Froning prend la première place au classement général ! “Pourra-t-on l’en déloger ?” se demande-t-on sur les réseaux sociaux…

Ben Smith se classe 4ème, avec une barre à 345 pounds. Jason Khalipa est finalement 7ème ex-aequo, avec ses 335 pounds.

Chez les femmes, on attendait évidemment Elisabeth Akinwale et Lindsey Valenzuela. C’est pourtant Amanda Goodman qui va aller le plus loin dans les charges, atteignant la barre des 235 pounds (106 kg), pour une première participation aux CrossFit Games. De l’avis général, sa technique était exemplaire !

Elisabeth Akinwale (2ème) s’arrête à 235 pounds, alors que son PR est de 240. Mais après 2 jours de compétition, ses jambes sont fatiguées, précise-t-elle. Camille Lebanc-Bazinet signe, avec cette épreuve, son meilleur classement, en montant à 225 pounds. Elle se classe 5ème, ex-aequo avec Jenn Jones.

La dernière épreuve de la journée (de la nuit pour nous !) est une réédition de la toute première épreuve des Games, en 2007 :

For time:

Row 1000 meters
then, five rounds of:

  • 25 Pull-ups
  • 7 Push jerks (135 / 85 lbs)

Time Cap: 15 minutes

Avec beaucoup d’humour, Froning avait tweeté, apprenant l’épreuve : “Encore du rameur ? Je suis heureux que Khalipa soit mauvais en rameur“, en référence au fait que Khalipa a gagné les deux épreuves de rameur…

Froning tweet

C’est Lacee Kovacs, dans le heat 2, qui garde longtemps le meilleur temps, avec 9:10. Daniel Petro, dans le heat 3, s’en rapproche, mais finit en 9:14, derrière Daniel Tyminski, qui avait mis 9:12. Aja Barto, qui avait été impressionnant sur d’autres épreuves, finit dernier du heat 3, en 13:27.

20073Le 4ème Heat masculin vient après les 4 Heats féminins. Dans ce dernier heat, on assiste d’abord à un chassé-croisé entre Froning, Khalipa et Bridges. Mais au fur et à mesure, Josh “Unbroken” Bridges prend une avance qu’il ne perdra plus ! Il remporte l’épreuve en 8:33. Froning mettra près de 45 secondes de plus pour terminer (9:14), suivi de Scott Panchik (9:25) et Khalipa (9:50). Au final de l’épreuve, Josh Bridges est premier, suivi par Lacee Kovacs (2ème), Daniel Tyminski (3ème), Rich Froning (4ème). Jason Khalipa est 9ème.

Au classement général, Rich Froning maintient sa première place, devant Jason Khalipa, Garret Fisher (3ème), Ben Smith (4ème), Marcus Hendren (5ème) et Josh Bridges (6ème).

Les plus anciens dans le CrossFit se rappellent que la première gagnante de ce WOD, en 2007, était Jolie Gentry, mannequin et membre du SWAT ! Dès le premier heat féminin, le record de 2007 est battu de 6 minutes !

Dans le 2ème heat, avec les 125 pull-ups à effectuer, c’est Camille Leblanc-Bazinet qui est la plus attendue. Elle fait d’ailleurs les 25 premiers pull-ups unbroken ! Mais elle prend quelques “No rep” sur les séries 20072suivantes. Au final, elle termine en 10:03, 8 secondes après Natalie McLain, qui avait signé le meilleur temps dans le premier heat. Il faudra attendre le 4ème Heat pour que ce temps soit battu. Camille Leblanc-Bazinet sera 3ème.

Dans le 3ème heat, alors que tout le monde, caméras comprises, regarde Michelle Kinney et Emily Carothers, c’est Michele Letendre qui les coiffe au poteau, à la surprise de tout le monde, avec un temps de 10:18.

La seule à battre le temps de Natalie McLain est Valerie Voboril, remportant le 4ème heat, et l’épreuve, en 9:50. Samantha Briggs finit en 11:17, s’assurant, avec une 10ème place, la première position au classement général à la fin de cette journée du samedi, devant Alessandra Pichelli (2ème), Valerie Voboril (3ème) et Christy Phillips (4ème)