Ferket5

Comme pour le Reebok CrossFit Fitness Championship 2012 et le Lowlands Throwdown 2012, SportisEverywhere.com publie les interviews de quelques athlètes ayant participé aux qualifications au French Throwdown. Et pourquoi ne pas commencer cette série (Athlètes #FrenchTD13) par l’athlète qui a terminé premier des qualifications, surtout si je le croise tous les jours à CrossFit 1815 ?

SportisEverywhere.com : Peux-tu te présenter ? Ton parcours sportif ? Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Comme la plupart d’entre vous le savent, je m’appelle Sébastien Ferket, j’ai 27 ans, et je suis coach à CrossFit 1815 (Waterloo). A côté de cela, je travaille depuis peu pour une banque située à Malte et de plus je termine ma 3ème année d’étude en kiné à Louvain-la-Neuve (les examens approchent d’ailleurs !). J’ai fait des études en agronomie-gestion après  mes secondaires, quelques autres formations professionnalisantes en cours de route (en transport et logistique dans le but de faire de l’import-export, ainsi qu’en football pendant 2 ans).  Puis, j’ai travaillé quelques mois dans l’agro-chimie, après avoir fini mes études d’agro pour ensuite me réorienter dans un autre domaine, la kiné. J’ai un attrait particulier pour le développement humain que ce soit physique (où je me complais dans le CrossFit) ou un peu plus relatif au psychique (développement personnel,….).

Mon parcours sportif n’a rien d’exceptionnel. J’ai joué assez longtemps au football, je m’entrainais tous les jours (j’ai tendance à être un “bosseur” si j’aime bien). J’ai touché en parallèle à d’autres sports (2 ans de gymnastique, 2 ans de karaté, 1 an de boxe, quelques mois de musculation par-ci par là, quelques mois d’aviron). De plus, j’ai aussi fait 2 ans  en humanité sportive où nous avions 9 heures de sport par semaine.

Ferket3Ayant des parents agriculteurs, je pense avoir eu un “atout” indirect pour le CrossFit, je suis habitué à lever des poids depuis que je suis tout petit, et j’ai toujours été très stimulé par cela.

SIE.com : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai découvert le CrossFit en mars 2010, alors que je cherchais depuis quelques temps un nouveau sport, je m’étais dit que je devais créer un sport sur mesure car je voulais être bon dans tous les domaines, “au cas où”, en attendant de trouver quelque chose qui me convienne. Je m’étais donc imaginé une sorte de décathlon (avec des épreuves d’athlétisme, de  gymnastique, de force, etc…) Et puis, en regardant sur internet, dans ma recherche de sport sur mesure, je tombe par hasard sur le site crossfit.com… Il n’y avait qu’une salle active en Belgique à ce moment-là, de  souvenir, c’était CrossFit Antwerpen (il y avait Namur mais, de souvenir, il n’avait pas d’installation). En continuant mes recherches, j’ai vu qu’une autre salle allait ouvrir du côté d’Uccle, CrossFit Brussels. Ça me semblait être le bon compromis pour essayer tout ça.

SIE.com : Sans dévoiler de secrets, comment programmes-tu tes entraînements, sur une semaine, et plus largement sur plusieurs mois ? Suis-tu des cycles ? A quoi ressemblent tes séances d’entraînement ?

Je n’ai pas particulièrement de secret parce que ma méthode d’entrainement évolue souvent (en fonction de mes lectures & réflexions) mais j’ai clairement des cycles dans mes entrainements (volume/intensité et période où je me consacre à certains mouvements).  Pour le moment je m’entraine 5 jours par semaine (repos le lundi et le vendredi)

  • Le mardi, je  squatte “light” sur le temps de midi, puis je fais un 2ème exercice pour le dos. Le soir, je fais 1 heure d’haltéro puis je me repose pour faire quelques petits wods ensuite.
  • Le mercredi,  je commence par un exercice lourd, bench ou dips lesté. Puis je fais des exercices de résistances et un exercice en aérobie pur après.
  • Le jeudi,  squat “light” à midi. Le soir, front-squat, deadlift puis des wods assez courts.
  • Le weekend, le samedi ressemble au mardi, mis à part que les mix sont un peu différents et le dimanche est comme le mercredi (à part que je ne fais pas les mêmes exercices mais bien les mêmes muscles). Ma priorité absolue est de ne pas être blessé. C’est la meilleure répartition que j’ai trouvée et avec laquelle j’ai beaucoup moins de soucis. Je ne vais pas faire travailler un muscle que j’ai fait travailler dans les 48h (période inflammatoire aiguë tendineuse) en général, sauf si la sensation y est.

Mardi, jeudi, samedi sont ciblés chaines postérieures et les 2 autres jours chaines antérieures.

Ferket2SIE.com : Au niveau alimentaire, suis-tu un modèle particulier ? Comment décrirais-tu ton alimentation ?

  • Je mange en visant l’idée du “eat real food” tout en ayant une alimentation très faible en féculent.
  • Je mange très peu de céréale (mise à part du son et des flocons d’avoine)
  • Je bois assez bien de lait de vache et/ ou de chèvre, la plupart du temps cru
  • Je me suis mis aux légumes crus aussi depuis quelques mois (j’ai essayé la viande crue aussi, c’était pas mal mais je reste sur un sentiment d’insécurité concernant les bactéries ou autre)
  • Je ne suis pas de modèle d’alimentation stricte j’adapte en fonction des besoins (protéines, lipides, glucides, pH, oligo-éléments)

Avant de faire du CrossFit j’avais pris pour habitude de manger 4 fois par jour, chaque repas étant limité à 500 Cal ou kcal..

Depuis que je fais du CrossFit j’ai pris 4kg et je tourne à +/-  2400 kcal/jour. Je reste dans un canevas de 4 repas par jour bien que le weekend il m’arrive de faire juste 2-3 repas (1 petit le matin et comme j’ai envie le soir en terme de volume)

En ce qui concerne les compléments alimentaires (oligo-éléments, vitamines), je fais 3 fois par an un bilan sanguin pour voir où j’en suis et j’adapte en fonction de ce qui peut être limitant. Je prends aussi des oméga 3 et des protéines.

SIE.com : Si tu devais donner 3 conseils en terme d’entraînement et 3 conseils alimentaires, quels seraient-ils ?

  1. Réfléchir et sentir sont entrainement (la périodisation, l’adapter à l’état de forme du jour, le remettre en cause, importance des feed back et de l’évolution)
  2. Croire en son programme
  3. Beaucoup lire ! Chaque domaine à ses “maitres” et ses connaissances (à soi à les adapter en fonction de ce qu’on veut).

Au point de vue alimentaire, il m’est plus difficile de donner des conseils car mon alimentation est un peu sur mesure me concernant en fonction de mon ressenti, et d’un autre côté en terme de physique je me mets des bâtons dans les roues en Ferket4buvant autant de lait de vache cru par exemple (mais je ne suis étrangement jamais malade quand j’en bois et lorsque j’ai le malheur de ne plus en boire pendant 2 semaines, j’ai directement un rhume ou autre et donc ça perturbe moins mes entrainement d’en boire.. Même si ce n’est que psychologique, ça a son effet…)

Sinon je pense que le mode de nutrition Paléo peut apporter énormément avec éventuellement quelques adaptations sur mesure, au besoin (tout le monde n’a pas le même métabolisme, la même activité physique et les mêmes objectifs).

SIE.com : Comment as-tu abordé et vécu les 3 wods des French Throwdown ? Vas-tu te préparer spécifiquement pour la finale en juin ?

Je ne me suis pas trop mis de stress. J’ai à chaque fois fait les wods le mardi. Pour le 1er et le 3ème en fin de journée d’entrainement. Le 2ème wod, je l’ai vraiment pris comme un gros challenge personnel, je voulais faire un gros score. Je ne fais quasi jamais de rep max (en général mes reps max annoncées sont mes 3RM, parce que j’ai souvent peur de ne pas pouvoir les refaire).

Je m’entraine clairement beaucoup moins depuis la fin des opens, questions de temps. Je commence déjà à voir les lacunes. Mes benchmarks sont les mêmes mais je suis beaucoup moins réguliers, mes perfs/ma forme sont beaucoup plus en dents de scie que quand j’avais un plus gros volumes d’entrainements. Vivement que les examens soient finis !! Donc ma préparation sera la même que pour les opens avec un volume beaucoup plus faible.

MERCI Yves ! Bonne journée !

SIE.com : Merci à toi pour l’interview !!