You are currently browsing the monthly archive for April 2013.

Belle présentation de la salle CrossFit 1815, à Waterloo, dans le magazine WAWA, distribué gratuitement en Brabant wallon, dans de nombreux commerces et restaurants !

Numéro 2, avril 2013

Infos pour CrossFit 1815 : http://www.crossfit1815.be

Photo 29-04-13 16 20 11

Advertisements

67514_457480200994386_1602142898_n

Photo : Reebok CrossFit Louvre / French Invictus Team

En octobre 2012, à l’issue du Lowlands Throwdown, j’écrivais “CrossFit : We need more competitions” (CrossFit : on a besoin de plus de compétitions). Depuis, s’est déroulé le London Throwdown, et nous sommes en plein “French Throwdown“. Et plus que jamais, je crois en l’intérêt de ces compétitions dans le CrossFit. 

Aujourd’hui, lors du WOD #2 (9 minutes pour établir sa rep max au deadlift, au backsquat, puis au shoulder-to-overhead), j’ai établi 3 Personal Records (PR) ! Oh, ce ne sont pas des poids extraordinaires pour les vrais compétiteurs, celles et ceux qui visent la qualification pour la phase finale, et une place sur le podium. Mais pour moi, ce sont les 3 soulevés les plus lourds que je n’ai jamais faits. C’est la première fois que je soulève 190 kg du sol, que je squatte avec 135 kg sur les épaules et que je place 100 kg au-dessus de ma tête.

06Pour dire, ça fait près d’un an que j’essaie ce Jerk à 100 kg. Impossible. C’était certainement psychologique. Mais c’est ça qui est intéressant : lors d’une compétition, on aborde les wods différemment. Et c’est tout l’intérêt de ces compétitions. En les abordant différemment, avec la motivation en plus, on progresse !

Après le deadlift et le squat, j’ai assuré un jerk à 90 kg (je savais qu’il allait passer, c’était pour être sûr d’avoir un shoulder-to-overhead validé). Comme j’avais encore du temps, j’ai donc essayé à 95 kg. Raté ! Impossible d’étendre les bras. Et pourtant je sentais que ça me paraissait plus léger que d’habitude. Il devait rester entre 30 et 45 secondes, je me dis : “rien à perdre !” Autant tenter un dernier essai à 100 kg. Je charge. Mon juge à CrossFit 1815 me crie “10 secondes !” Pression au maximum !! Et BOUM ! Ce que je n’étais pas arrivé à faire en 1 an, je l’ai fait en 10 secondes !!

100 kg en Jerk, ce n’est pas tant que ça, donc cette histoire n’a pas beaucoup d’intérêt, sauf que pour moi, c’est le French Throwdown qui m’a permis de passer ce cap des 100 kg ! Et je remarque que ces compétitions sont pour beaucoup l’occasion de se dépasser, de sortir de sa zone de confort, d’accrocher définitivement au CrossFit, à sa méthode et à sa culture.

J’ai vu des débutants se lancer dans de telles compétitions comme un défi, comme on s’inscrit à un marathon pour se prouver quelque chose, avec comme seul objectif d’arriver au bout; j’ai vu des étudiants se filmer pour soumettre leur score, dans des salles non-appropriées, se voir refuser leur score et ré-essayer en corrigeant leurs mouvements; j’ai vu plein de personnes aller plus loin que dans les wods quotidiens, parce qu’il y a un enjeu, un classement, même si l’enjeu est d’occuper la 706 ème place et non la 707 ème…

Le French Throwdown ne fait que commencer, mais Reebok CrossFit Louvre qui l’organise à déjà fait un boulot formidable, en réunissant plus de 1200 athlètes, répartis sur 120 boxes affiliées, sur 10 pays. Sans parler de tous les athlètes qui postent des vidéos depuis leur garage, leur petit home gym bricolé. Parce que le CrossFit, c’est aussi ça : des gens qui ReebokCrossFitLouvreLogos’entraînent comme ils peuvent, avec un minimum de matériel. Même si je travaille actuellement avec deux salles (Reebok CrossFit Brussels et CrossFit 1815), et que j’ai donc la possibilité de m’entraîner dans les meilleures conditions qui soient, je n’oublie pas que j’ai commencé chez moi, avant qu’il y ait des salles près de chez moi, dans mon jardin, et dans une petite pièce que je m’étais aménagée. Ces compétitions permettent d’aller chercher ces gars et de les intégrer dans la communauté.

En tant que coachs CrossFit, ces compétitions sont également de belles opportunités de jouer un rôle de médiateurs entre ces deux types d’athlètes que l’on entraîne : monsieur-et-madame-tout-le-monde, qui souhaitent se remettre en forme, et les athlètes CrossFit de haut niveau, qui commencent à émerger au fil des compétitions. Les deux ne sont pas incompatibles : le fait qu’il y ait des stars dans le football n’empêche pas que tous les week-ends, des milliers de matchs aient lieu, avec des enfants et des adultes tout à fait amateurs. Même chose dans la plupart des sports. Maintenant, le CrossFit est un sport et ce double aspect en fait tout à fait partie. Le rôle des coachs est précisément d’être des médiateurs : attirer celles et ceux qui veulent devenir de futurs Froning ou Thorisdottir vers le haut niveau, et faire comprendre aux autres qu’il n’y a pas besoin de faire comme Froning et Thorisdottir pour bénéficier de tous les effets positifs du CrossFit, que l’on participe à ce genre de compétitions ou pas.

Maintenant, il reste le WOD #3 du French Throwdown. Et puis la final en juin, à Paris, qui s’annonce comme une belle fête de la communauté CrossFit !! Soyez dans le mouvement !

IMG_9719

Le samedi 20 avril 2013, CrossFit 1815 accueillait sa première compétition d’Haltérophilie, un Inter-Club belge. C’est Naga Djihed qui remporte l’épreuve pour les hommes, avec un snatch à 123 kg et un clean & jerk à 135 kg, pour un total de 258 kg ! Poids de corps : 67,8 kg !!

La vidéo de Naga Djihed :

.

Voici le classement masculin :

  1. Fire Gym – Naga Djihed 351 pts IWF
  2. Lebbeke – Nicky Van Wemmel 329 pts IWF
  3. CHFS – Ghislain Bouveresse 321 pts IWF

Le reste de la compétition :

.

Voir quelques photos de la compétition sur Facebook, ainsi que l’entraînement en extérieur que CrossFit 1815 avait organisé ce jour-là : Sur Facebook… 

Le samedi 27 avril 2013, CrossFit 1815 accueillera sa deuxième compétition, réservée aux femmes cette fois-ci. Et il paraît qu’il y aura du très haut niveau ! Pour toute information sur la salle : http://www.crossfit1815.be (à Waterloo)

CompétitionHaltéro27-04-2013

03

(voir le classement complet)

Et voilà, les Open 2013, c’est fini ! Richard Vanmeerbeek confirme sa première place incontestée en Belgique, en terminant premier de chacune des 5 épreuves. Et il se qualifie pour les Regionals, avec sa 43ème place au classement européen ! Derrière lui, un beau duel entre Sébastien Ferket et Matthieu Montès, qui se partagent sur presque chaque épreuve, la deuxième ou la troisième place. Une seule répétition les sépare sur les 5  wods ! Signalons également que le père de Richard, Michel Vanmeerbeek termine 2ème dans catégorie des Masters entre 50 et 54 ans !

Pour ma part, je me place dans une totalement inespérée 9ème place au niveau belge ! C’est surtout dû au fait que de nombreux très bons athlètes n’ont pas complété les 5 wods de qualification. J’en profite pour remercier toute la communauté CrossFit qui était au Salon du Fitness (Paris), qui m’a permis de faire le 13.3 et CrossFit Montpellier qui m’a accueilli pour le 13.4. Super souvenirs !! Je crois aussi que le jeûne intermittent que je teste actuellement au niveau nutrition m’a permis de booster un petit peu mes performances.

08

(voir le classement complet)

Au niveau féminin, c’est Carmen Bosmans, de CrossFit Antwerpen, qui est en tête sur l’ensemble des 5 épreuves. Elle termine 42ème au niveau européen et se qualifie donc pour les Regionals ! Derrière elle, Pauline De Valensart et Rachel Vandernoot, de Reebok CrossFit Brussels terminent 3ème et 4ème de Belgique. Caroline Cantamessa, de CrossFit 1815, est 10ème.

06

(voir le classement complet)

En France, c’est Yohann Gigord, de CrossFit Toulouse qui remporte la première place. Sa 30ème place au classement général européen lui permet de se qualifier pour les Regionals, pour la deuxième année consécutive. Derrière lui, on retrouve pas mal de noms connus, Hocine Khiar, de CrossFit Bordeaux, la Reebok CrossFit Louvre / French Invictus Team, avec Christophe Besnard, Patrick Mochen et Yvan Gegout. La Reebok CrossFit Louvre / French Invitus Team se qualifie d’ailleurs, en Team, pour les Regionals, avec sa 22ème place au classement général ! CrossFit Montpellier est également bien représenté avec deux athlètes dans le top 10 français : Freddy Zitter et Marvin Nauche. Et on retrouve également Clément Giraud, des CrossFit Original Addicts, Paris.

07

(voir le classement complet)

Au niveau féminin, tout semble se jouer entre la Reebok CrossFit Louvre / French Invictus Team et CrossFit Toulouse. C’est Elise Labrunie, de CrossFit Toulouse, qui termine première, suivie par Isabelle Derond et Virginie Henry, de la French Invictus Team. Hélas, aucune d’entre elles ne se qualifie pour les Regionals, en individuel.

Et maintenant, prochaine étape : le FRENCH THROWDOWN ! Premier WOD de qualification, le 14 avril ! 

LaMeuse1

l’article complet :

ROCOURT : CONFERENCE SUR LE REGIME “PALEO-ZONE”, INSPIRE DE L’HOMME DE CRO-MAGNON.

C.V.

La nouvelle salle de fitness « CrossFit », qui a ouvert depuis quelques semaines dans l’ancien entrepôt de E5 Mode à Rocourt, organise ce vendredi une conférence avec un coach en nutrition. Yves Patte parlera du régime « paléo-zone », mix du régime paléolithique et de la diète The Zone qui fait fureur à Hollywood ces dernières années.

« Beaucoup de gens nous demandent des conseils nutritionnels pour accompagner leur entraînement », explique Émilie Boufflette, fondatrice, avec Tanguy Hardy, de « Urban Fitness », la sociétéde qui vient d’importer le CrossFit en région liégeoise pour la première fois. « Nous avons donc invité un coach de Bruxelles pour parler du régime « paléo-zone », qui est préconisé dans le CrossFit ». L’idée est simple : comme le CrossFit prône des mouvements fonctionnels séculaires (sauter, lever, pousser), le corps doit lui aussi être nourri avec les nutriments dont il a génétiquement besoin et qui n’ont quasi pas changé depuis que l’homme est passé de quatre à deux pattes puis qu’il a inventé l’avion. Le régime paléo est donc basé sur une alimentation type ‘homme des cavernes’, soit ce qui peut être chassé, cueilli, ramassé (viande, poisson, fruits et légumes, noix). Pas de produits laitiers car Cro-Magnon n’élevait pas (encore) de vaches, ni de céréales puisqu’il ne cultivait pas de champ. Et aucun sucre blanc.

Cette méthode est associée au régime « Zone » qui, lui, définit la quantité de nutriments à ingérer : soit 40 % de glucides, 30 % de protéines et 30 % de lipides. Le but est d’atteindre le « juste milieu », un équilibre qui doit alléger notre taux de sucre dans le sang et nous préserver des maladies dites « de civilisation », comme le diabète, l’excès de cholestérol et certains cancers. Info : 0479/91.01.50.

Plus d’informations à ce sujet dans La Meuse édition Liège de ce matin, ainsi que dans nos éditions numériques, sur http://num.sudinfo.be

DU SPORT EN SOULEVANT DES PNEUS DE TRACTEURS. Un nouveau mode de fitness débarque à Liège : le CrossFit

543863_10151534010222375_686770766_n

 

Le site de CrossFit Liège : http://www.crossfitliege.com/

Partenaires

 
 

 
 

Twitter Updates

Rejoignez-nous sur :

Advertisements