Imaginez : les athlètes sont déjà à leurs épreuves 8 et 9 ! Et la 8ème épreuve consiste en des Shuttle sprints : 50 yards aller/retour, puis 100 yards aller/retour.

Attention, ces sprints se font quelques minutes avant l’épreuve 9, composée de montées de cordes et de Sled Push (des poussées de traîneau). Ca signifie que si une bonne place est importante, il ne faut pas non-plus se crâmer entièrement.

C’est peut-être l’erreur que fait Dan Bailey, 5ème ex-aequo, qui termine très fort aux sprints, mais qui sera 32ème à l’épreuve suivante.

Quoi qu’il en soit, les plus rapides sont Nate Schrader, suivi par David Levey, Lucas Parker, Aja Barto et Justin Allen. A part Nate Schrader, aucun d’eux ne sera en-dessous de la 30ème place à l’épreuve suivante. On comprend pourquoi tous les leaders sont après la 15ème place.

Elle doit être atroce, cette épreuve suivante : 5 rounds de montée de corde et poussée de Sled. Comme il est très justement mentionné sur le site des Games : « toute personne qui a déjà poussé un Sled vous dira que c’est la pire chose au monde, lorsqu’il est chargé ». Vrai.

Khalipa est le premier à impressionner tout le monde avec la puissance qu’il arrive à mettre pour déplacer ce Sled sur l’herbe. Il remporte son Heat avec une bonne longueur sur ses concurrents directs.

Mais c’est Matt Chan, dans le dernier Heat, qui est certainement le plus fort. C’est pratiquement le seul qui était capable de courir dans les transitions entre la corde et le Sled. C’est aussi lui qui a le plus exploité la technique consistant à soulever le Sled, pour minimiser le frottement sur l’herbe. Sur Twitter, le débat faisait rage : était-ce tricher ? Le poussait-il ou le portait-il ? Il termine l’épreuve avec près d’une minute d’avance sur Jason Khalipa. Austin Malleolo est 3ème, Ben Smith 4ème, Rich Froning est 5ème.

Neal Maddox a, quant à lui, perdu du temps dès le début avec deux « No Rep » sur la corde ! Obligé de monter 3 fois, il entame le Sled avec une longueur de retard sur les autres. Il semble terminer néanmoins juste dans le Time Cap…

Chez les femmes, comme chez les hommes, les sprints sont l’occasion pour d’autres athlètes – à part Christy Phillips – de s’illustrer. Et comme chez les hommes, ça ne leur portera pas chance pour l’épreuve suivante. C’est Deborah Cordner Carson qui finit première, devant Heather Welsh et Christy Phillips.

Au Rope-Sled, on retrouve par contre les grands noms des CrossFit Games. Rebecca Voigt devance de peu Annie Thorisdottir. Azadeh Boroumand est 3ème, Kristan Clever 4ème, Jenny Davis 5ème, Camille Leblanc-Bazinet 6ème, Lindsey Smith et Valerie Voboril, 7ème ex-aequo, et Julie Foucher 9ème.

Le Heat final a surtout été un duel entre Julie Foucher et Annie Thorisdottir, mais cette dernière a pris la tête lors du 2ème round.

« Je me suis entraînée sur le Sled toute l’année »  a déclaré Rebecca Voigt. Pas de secret : l’entraînement, ça paie !