Les épreuves précédentes mettaient davantage en avant les composantes « Endurance », « Agilité », « Explosivité », « Vitesse », etc. Même les Split Snatches du « Track Triplet » restaient relativement légers pour les compétiteurs. La septième épreuve sollicitait bien plus la composante force avec des Med-Ball Clean à 68kg…

Et je vais encore vous parler de Chris Spealler… et de ses 69,4 kg. Autrement dit, il soulevait un Med-Ball qui faisait pratiquement son poids de corps !

L’épreuve consistait en 3 rounds de :

  • 8 medicine-ball cleans
  • 30 m medicine-ball carry
  • 7 parallete handstand push-ups
  • 30 m medicine-ball carry

… Time Cap : 10 minutes. Ce qui signifie qu’il faut terminer l’épreuve en moins de 10 minutes.

Dans le premier Heat, 7 athlètes ne finissent pas dans ce time cap ! Ca vous donne une idée de la difficulté ! Et une idée des écarts : c’est dans ce premier Heat que se trouvait le plus rapide, Albert-Dominic Larouche en 6:15.

Et ce n’est pas tellement les med-ball cleans qui posaient problème : c’était plutôt les handstand push-ups sur les paralletes, parce que ça signifie qu’on est en déficit :  l’amplitude du mouvement est plus grande qu’avec des handstand push-ups sur le sol !

Dans le deuxième Heat, Khalipa peine à arriver à verrouiller ses coudes en haut du mouvement. Rich Froning et Pat Burke, dans le 4ème Heat, se prennent même quelques « No Rep » ! … Ca ne doit pas leur arriver si souvent.

Rich Froning prend néanmoins la tête dans la deuxième série d’handstand push-ups, et maintient son avance jusqu’au bout. Il termine en 6:59, suivi par Kasperbauer en 7:23 et Leverich en 7:30.

A peine le temps de souffler, et il retraverse le terrain pour aller encourager un des ses concurrents, l’ancien vainqueur Graham Holmberg !! C’est ça aussi le CrossFit : une compétition qui n’entame pas les liens d’amitié entre les concurrents.

Au final de l’épreuve : 1. Albert-Dominic Larouche, 2. Dan Bailey, 3. Austin Malleolo, 4. Rich Froning, 5. Kyle Kasperbauer. Jason Khalipa est 10ème. Chris Spealler finit 17ème.

Au général, Rich Froning prend la tête du classement à la fin du deuxième jour de compétition. Il en reste deux… Parviendra-t-il à se maintenir jusqu’à dimanche soir, pour réaliser un doublé encore inédit ? Kyle Kasperbauer (2ème), Chad MacKay (3ème) et Matt Chan (4ème) seront là pour l’en empêcher !

WOMEN

Chez les femmes aussi, c’est dans les handstand push-ups en déficit (sur les paralletes) que résidait la difficulté principale – c’est en tout cas là que certaines ont le plus peiné.

Ca signifie que celles qui sont les plus à l’aise dans la dimension gymnastique avaient un léger avantage, malgré le poids des Medicine Balls. C’est le cas de Camille Leblanc-Bazinet qui termine deuxième en 5:18 ! Très bon temps quand on sait que, dans le même Heat, Lindsey Smith et Jenny LaBaw ne finissent pas dans le Time Cap de 10 minutes !

Le dernier Heat est une véritable démonstration d’Annie Thorisdottir. Après avoir été au coude à coude avec Kristan Clever dans le premier round, elle prend la tête et ne la lâche plus. Toujours avec le sourire. Elle termine en 5:04. Kristan Clever ne sera que 6ème au classement général.

Annie Thorisdottir est donc première, devant Camille Leblanc-Bazinet, Talayna Fortunato, et LindseyValenzuela.

Au classement général, chez les femmes, Julie Foucher maintient sa première place, malgré sa 28ème place de ce 7ème Event. Talayna Fortunato est 2ème, Annie Thorisdottir 3ème, Christy Phillips 4ème, Kristan Clever 5ème.