Jeudi passé, avait lieu une séance d’initiation au CrossFit peu banale. Elle s’adressait aux commerciaux qui représenteront les produits Reebok CrossFit auprès des magasins d’articles de sport.

Le cadre : un bâtiment industriel, réapproprié par des artistes graphistes à Strasbourg ; l’un des meilleurs DJ actuels, champion du monde 2011 de Scratch, DJ Nelson ; et une soirée avec concert privé d’Orelsan !

Après un échauffement, la bonne centaine de représentants Adidas et Reebok ont pu s’essayer à un WOD à deux, sur le modèle, plus ou moins, du Fight Gone Bad : 3 minutes pour chacune des 10 stations (burpees, pull-ups, sumodeadlift high-pulls, box jumps, wall-ball shots, etc.) pour un maximum de répétitions. Beaucoup ont bien accroché, certains ont adoré, et d’autres ont peiné. Mais tous ont pu essayer une séance de CrossFit, ce qui est évidemment essentiel si on veut en parler par la suite.

Quand on est dans le CrossFit depuis quelques années, on ne peut que se demander comment des personnes qu’on a entraînées durant une heure ou deux vont ensuite « vendre » le CrossFit auprès de leurs clients commerciaux.

Alors peut-être que je m’immisce dans une stratégie commerciale qui n’est pas la mienne, puisque c’est le boulot de Reebok, mais la manière dont ils vont parler du CrossFit aura potentiellement un impact sur l’activité qui me nourrit et en laquelle je crois depuis le début, au point d’y consacrer la plus grande partie de mon temps.

Ces commerciaux du groupe Adidas, dont fait partie Reebok, ne vont effectivement pas seulement vendre des vêtements Reebok CrossFit, ils vont vendre toute l’idée du CrossFit à leurs futurs clients. Alors, pourquoi ne pas tenter d’influer sur la manière dont ils vont parler du CrossFit ?*

  1. Le CrossFit est avant tout une méthode d’entraînement pour reprendre en main sa santé, sa condition physique, ses capacités et son apparence. En cela, le CrossFit S’ADRESSE A TOUT LE MONDE. Il n’y a pas de raison qu’une méthode de reprise en main de sa santé ne s’adresse qu’aux jeunes, ou aux sportifs, ou aux hommes, etc. On pourrait même pousser plus loin en disant que la pratique du CrossFit profitera davantage à une personne de plus de 50 ans, en surpoids, faisant un peu d’hypertension et de diabète, qu’à un jeune sportif de 20 en pleine forme physique. Mais retenons simplement que le CrossFit s’adresse à tout le monde.
  2. Le CrossFit EST UNE METHODE « ORIENTEE RESULTATS ». Si on a supprimé la plupart des machines, et retenu tels et tels exercices d’haltérophilie ou de gymnastique, c’est parce que ce sont ceux qui apportent le plus de résultats en termes d’amélioration des capacités respiratoires, de renforcement musculaire, de perte de masse grasse, etc., preuves scientifiques à l’appui. C’est aussi pour ça qu’on parle d’ « evidence-based fitness » ou que le slogan est « Forging Elite Fitness ». Ca ne veut nullement dire qu’on ne s’adresse qu’aux élites (voir point 1), mais plutôt qu’on met les meilleurs outils à disposition de tout le monde.
  3. Le CrossFit fait tout cela de manière « fun ». Le CrossFit, C’EST FUN ! On s’amuse, on est fier de ce qu’on arrive à faire, on apprend constamment. C’est une méthode inclusive, c’est-à-dire qu’elle peut potentiellement intégrer tout mouvement qui permet d’atteindre les mêmes objectifs. Assez récemment, les mouvements Strongman ont fait leur apparition dans les salles CrossFit. Cette variation constante fait qu’on ne se lasse pas du CrossFit. Les habits achetés seront portés jusqu’à usure, et non pas rangés dans le placard après un mois et l’abandon de l’activité.
  4. Le CrossFit EST AUSSI UN SPORT, avec son championnat, ses grands événements, ses stars. C’est une différence importante par rapport à d’autres méthodes de fitness, qui se limitent à l’entraînement proprement dit. D’où le slogan : avec le CrossFit, « maintenant le Fitness est un sport ». Ca veut dire que le CrossFit plaira aussi aux amateurs de sports, en général, qui aiment regarder une compétition, débattre de qui est l’athlète le ou la plus fort(e) du moment, parier sur le ou la gagnant(e) de la prochaine épreuve, etc. Les compétitions CrossFit suscitent des conversations, qui sont engageantes, sur les réseaux sociaux, comme dans la « vraie » vie, entre amis, entre collègues, etc.
  5. Le CrossFit EST UNE COMMUNAUTE. Dans une salle CrossFit, on ne va pas s’entraîner seul, on s’entraîne ensemble, on s’encourage, on se connaît, on se voit hors de la salle. Ca crée du lien. De plus, la chance du CrossFit est d’apparaître au moment où les réseaux sociaux font leur apparition, et d’avoir su en profiter dès le début. Les infos, vidéos, photos, circulent à l’échelle mondiale, au sein de la communauté CrossFit. Les fringues, les chaussures et les accessoires, aussi…
  6. Enfin, tous ces points précédents font que faire du CrossFit ne se limite pas aux 2, 3 ou 4 heures qu’on pratique par semaine. Ca devient très vite UN MODE DE VIE, qui « contamine » positivement les autres champs de notre existence. On se sent mieux physiquement, on est en meilleure santé, on se sent capables de réaliser davantage de choses (“si je pensais que j’étais incapable de soulever 100 kg, ou de courir 10 km, et que j’y arrive, est-ce que ce but professionnel qui me semble inatteignable, l’est vraiment ? Ou est-ce qu’en me préparant un peu, je pourrais y arriver aussi ?”), on mange mieux (à ce propos, bravo à Reebok France d’avoir initié les commerciaux à l’alimentation « paléo » via leurs collations et une présentation !), on dort mieux, etc. Autrement dit, ça permet d’améliorer vraiment son existence.

Si vous présentez le CrossFit comme cela, vous participerez à un mouvement qui va transformer durablement et sainement le monde du fitness. Ce qui ne pourra qu’être profitable pour les ventes de produits Reebok CrossFit.

Pour le reste, nous Coachs, nous expliquerons dans les salles toutes les autres choses que les gens doivent savoir sur le CrossFit. Nous sommes formés et nous commençons à avoir de l’expérience. On s’occupera aussi bien d’eux que nous nous sommes occupés de vous à cette séance d’initiation ;-)

* Ce point de vue sur le CrossFit n’a rien d’officiel, c’est celui d’un coach et pratiquant.

A voir : mes photos de l’événement en accès public, sur Facebook. n’hésitez pas à vous identifier dessus😉