Event 1

Les CrossFit Games 2011 ont donc débuté ce vendredi, très tôt (7h00 du matin là-bas) avec une terrible épreuve alliant nage en mer et course sur sable fin. Le tout agrémenté de Chest-to-bar pull-ups, de push-ups et de squats.

Jugez plutôt :

For time:

  • 210 meter Ocean swim
  • 1,500 meter Soft-sand run
  • 50 Chest-to-bar pull-up
  • 100 Hand-release push-ups
  • 200 Squats
  • 1,500 meter Soft-sand run

Les différents rapprochements durant l’année entre CrossFit et l’entraînement SEALFIT auraient pu laisser présager de ce type d’épreuve. Plusieurs athlètes ont néanmoins eu d’énormes difficultés, dont Rob Orlando, qui dû s’accrocher au paddleboard afin de ne pas couler. Le voilà déjà disqualifié.

Spealler et Bridges

Tout au long de l’épreuve, c’est le Navy SEAL Josh Bridges qui a mené la course, suivi par Chris Spealler, très impressionnant également.

Mikko Salo semblait par contre en difficulté dès sa sortie de l’eau. Lors du dernier run, il semblait ne plus avancer. Dès la fin de l’épreuve, il reçut des soins médicaux. Il semblerait qu’il ait été victime d’un problème au tympan à la suite de l’épreuve dans l’eau. Il s’est retiré de la compétition.

Joshua Bridges termine premier en 33:21, suivi par Chris Spealler (34:41), Zach Forrest (37:19), Dan Bailey (37:42) et Blair Morrison (37:57). Plusieurs favoris ont été relégués loin dans le classement. C’est le cas de Pat Barber, qui finit 35ème à 43:48, Graham Holmberg qui finit 28ème en 41:45, juste devant Rich Froning qui termine 26ème en 41:33.

Chez les femmes, la compétition était rude entre Samantha Briggs et Julie Foucher. Cette dernière ne prit la tête de l’épreuve qu’après les Chest-to-bar pull-ups. Et elle finit même en force puisqu’elle termina le second run en 9:03, battant le temps du meilleur athlète masculin, Josh Bridges. Elle termine en 39:04, devant Samantha Briggs (39:14) et la célèbre Annie Sakamato, une des toutes premières CrossFitteuses (vidéo de 2007), qui termine 3ème, en 41:23 (à 35 ans !).

Blair Morrison

Changement de décor total pour la seconde épreuve, où c’est la technique qui est mise à l’honneur. D’abord avec une épreuve de L-Sit. Les mains sur des parallettes, les athlètes doivent maintenir leurs jambes à l’horizontal le plus longtemps possible. Puis avec une épreuve de lancer de balle de softball (certains auront peut-être regretté de ne pas avoir pris assez au sérieux la phrase de Greg Glassman, qui termine la définition officielle du CrossFit : “Essayez constamment de nouveaux sports“. Enfin, le dernier mouvement technique était la marche sur les mains, sur la distance la plus longue possible.

Etonnement, c’est Jason Khalipa qui resta le plus longtemps en position L-Sit, en restant 51 secondes, devant Lucas Parker (00:48), Nathaniel Schrader (00:47) et Ben Smith (00:47).

De manière moins étonnante, c’est Spencer Hendel, un ancien lanceur de Baseball qui remporta la deuxième épreuve, en lançant plus de 6 mètres plus loin que tout le monde ! Et Rich Froning, qui avait été en difficulté sur la première épreuve sur la plage, se place 4ème… C’est également lui qui remportera l’épreuve de marche sur les mains, devant Chris Spealler et Chris Hogan.

Au final de l’épreuve, c’est Rich Froning qui finit premier, devant Nathaniel Schrader, Ben Smith, et Pat Barber (grâce à l’épreuve d’handstand walk où il termina 4ème). L’européen Tuomas Vainio est 7ème. Jason Khalipa est 16ème, Blair Morrison 18ème, Graham Holmberg 19ème et Chris Spealler 26ème (à cause  de l’épreuve de lancer de balle où il termina 43ème).

Chez les femmes, c’est Annie Sakamato qui maintient ses jambes droites le plus longtemps, avec 1:02, devant Gretchen Kittelberger (1:00), ex-aequo avec Kristan Clever.

Spencer Hendel

Tout comme chez les hommes, ce sont des anciennes joueuses de softball qui s’illustrent durant cette épreuve. Michelle Kinney d’abord; Jessica Pamanian ensuite. Parmi les meilleures athlètes, certaines rencontrèrent par contre de grosses difficultés durant cette épreuve. Carey Kepler termine 35ème, devant Annie Sakamato (36ème). Annie Thorisdottir termine 43ème, Julie Foucher 44ème et Samantha Briggs 45ème. Les deux premières de l’épreuve sur la plage terminent donc dernières de l’épreuve de lancer !

Pour la marche sur les mains, plusieurs femmes ont marché beaucoup plus loin que les hommes. C’est le cas d’Annie Thorisdottir (1ère) et d’Elisabeth Akinwale (2ème). L’ancienne gymnaste Camille Leblanc-Bazinet termine 3ème, devant Julie Foucher (4ème). Kristan Clever se place 6ème, Rebecca Voigt 9ème et Annie Sakamato 13ème.

Au classement final de la troisième épreuve, c’est Camille Leblanc-Bazinet, ex-aequo avec Lindsey Smith (l’épouse de Web Smith, fondateur de SICFIT) qui terminent en tête, devant Jenny Labaw, Rebecca Voigt et Kristan Clever. Annie Thorisdottir n’est que 28ème.

Event 3 

Avec la troisième épreuve, on revient à quelque chose de plus classique au niveau CrossFit, avec un enchaînement de montées de corde et de Clean & Jerk lourds.

For time:

  • 15 foot Rope climb, 5 ascents
  • 145 pound Clean and jerk, 5 reps
  • 15 foot Rope climb, 4 ascents
  • 165 pound Clean and jerk, 4 reps
  • 15 foot Rope climb, 3 ascents
  • 185 pound Clean and jerk, 3 reps
  • 15 foot Rope climb, 2 ascents
  • 205 pound Clean and jerk, 2 reps
  • 15 foot Rope climb, 1 ascent
  • 225 pound Clean and jerk, 1 rep

Et ça sonne surtout comme une revanche pour Rich Froning qui avait peiné l’année passée, au même endroit, sur ces mêmes cordes. Il termine cette année premier, en 4:56 ! Ben Smith termine 2ème en 05:00, devant Chase Daniels (05:03), Chris Spealler (05:24), toujours très performant sur ce genre d’épreuve, et Pat Barber (05:26). Graham Holmberg termine 8ème, ex-aequo avec Blair Morrison qui, comme on le voit souvent sur ses WODs Anywherefit est accoutumé à monter des cordes…

Sur le Heat 1, Spencer Hendel était en tête toute l’épreuve, jusqu’à ce qu’il échoue deux fois au dernier Clean & Jerk, laissant Ben Stoneberg terminer juste devant lui.

Chez les femmes, les favorites étaient au rendez-vous de cette dernière épreuve du jour. Annie Thorisdottir, pour qui les charges semblaient légères, termine en tête, en 06:54, devant Kristan Clever (07:19) et Julie Foucher (07:19). Samantha Briggs termine 13ème en 08:52, Lindsey Smith 15ème en 09:11, et Annie Sakamato 18ème, en 09:57.

Annie Sakamato

A la fin de cette première journée, le classement général est celui-ci : 

Men :

  1. Ben Smith
  2. Rich Froning
  3. Zach Forrest
  4. Chris Spealler
  5. Blair Morrison
  6. Pat Barber
  7. Tuomas Vainio

Women : 

  1. Julie Foucher
  2. Kristan Clever
  3. Jenny Labaw
  4. Annie Thorisdottir
  5. Rebecca Voigt
  6. Annie Sakamato
  7. Amanda Allen

Un dernier mot au niveau de la compétition par équipes : c’est CrossFit Fort Vancouver qui termine cette première journée en tête, devant Diablo CrossFit et Team Taranis.

Classement des Masters Men : http://games.crossfit.com/finals/scoreboard/male/masters

Classement des Masters Women : http://games.crossfit.com/finals/scoreboard/female/masters