L’activité physique pratiquée sur une base quotidienne améliore la concentration et l’apprentissage des élèves, concluent deux professeurs de l’Université de Sherbrooke au terme d’un projet de recherche exploratoire mené dans une école primaire.

Dans une école alternative de Sherbrooke (Québec, Canada), les élèves pratiquent une activité physique d’intensité moyenne à élevée chaque matin : “Pendant 20 minutes, avant le début des classes, ils courent, font des jeux de ballon ou du work-out. Les jeunes s’oxygènent, développent des habiletés motrices et les effets bénéfiques se font sentir jusque dans la classe.

Observations : 

  • les élèves sont plus concentrés
  • les élèves sont plus calmes
  • l’écoute est beaucoup plus facile
  • il semble y avoir moins de conflits à gérer

Alors comment se fait-il que nos élèves ont si peu de sport à l’école ? (2×50 minutes en Belgique, ce à quoi il faut enlever le temps éventuel pour se rendre sur les lieux d’activité et le temps dans les vestiaires. Au final : une heure de sport par semaine !). Pourquoi n’est pas une priorité au niveau de l’enseignement ?

Et pourquoi tout notre système éducatif est-il basé sur l’immobilisme de l’élève, prié de “rester assis”, de ne “pas bouger”, de ne “pas se lever”, etc. ?

Pour lire l’article en entier : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201105/18/01-4400859-plus-les-eleves-bougent-plus-ils-sont-concentres.php