Très bon dossier du Télémoustique sur la problématique de l’obésité. On y apprend, entre autres, que l’obésité est “la deuxième cause de mortalité évitable, après le tabagisme“, et qu’en Belgique, “44% de la population (est) en surpoids et près de 13% obèses“.

Actuellement un adulte sur deux et un mineur sur cinq ont un poids qui menace leur coeur. Ils sont également plus vulnérables aux accidents vasculaires, au diabète, aux cancers (du sein et du côlon, surtout). Et la liste des pathologies liées à l’obésité ne cesse de s’allonger: augmentation du risque d’alzheimer, de sclérose en plaques…

Dans notre vie peuplée d’escalators et d’ascenseurs, de voitures et de transports en commun, près de la moitié de la population n’accomplit même pas les 30 minutes d’activité physique quotidienne recommandées. Surtout en zone urbaine où le surpoids des jeunes citadins atteint des proportions effrayantes“.

Pour répliquer contre ce fléau, l’éventail des possibilités est pourtant large. Cela peut être l’inscription à un club sportif, mais aussi un midi à la piscine avec des collègues, deux fois par semaine. Puisqu’on y passe le plus clair de la journée, le lieu de travail peut se prêter à de salutaires efforts. En montant à pied deux étages par jour, on peut perdre 2,7 kg en un an.

Lire une partie de l’article sur le site de Télémoustique : http://www.telemoustique.be/tm/magazine/9175/obesite-la-pandemie-de-la-malbouffe.html