LA LIBRE BELGIQUE

Vincent Fifi

Mis en ligne le 27/03/2009


A l’école de Vieux-Genappe, des heures de sport seront données en plus, faisant passer la semaine des élèves de 28 à 31 heures.


A Genappe, lors du conseil communal de mardi soir, l’échevine de l’Enseignement, Henriette De Gieter, a présenté aux élus le nouveau projet de l’école de Vieux-Genappe. L’établissement, qui sera bientôt rebaptisé école de l’Espace 2000, va se lancer dans une orientation sports-études à partir de la rentrée de septembre.


Le but n’est pas de former à Genappe de futurs champions olympiques. Il s’agit de prolonger, sous une autre forme, le travail effectué dans l’école en collaboration avec l’ASBL A l’Uche et qui était centré sur la lutte contre la violence. Le nouveau projet permettra aux élèves d’appliquer sur les terrains de sport les principes qu’ils ont appris précédemment. Le gout de l’effort, l’envie de se dépasser, le fairplay, l’esprit d’équipe il s’agit de valeurs que l’on peut rattacher au sport. Mais elles servent aussi au quotidien dans la vie sociale, et sont particulièrement adaptées pour lutter contre l’échec scolaire. C’est donc ce pari qu’a fait l’équipe pédagogique.


Pas question toutefois de sacrifier des heures de cours traditionnelles pour des heures de sport. Ces dernières seront données en plus, faisant passer la semaine des élèves à 31 heures, contre 28. Le financement sera pris en charge par la commune. Des collaborations avec des clubs de sport de l’entité sont déjà acquises.

Des moniteurs de différentes disciplines ont préparé des modules qu’ils viendront donner aux élèves, toujours en présence d’un prof d’éducation physique de l’établissement. Cette orientation sportive sera aussi accompagnée d’un travail avec les enfants sur l’importance de l’alimentation, donc une initiation à la diététique. L’aménagement d’un jardin des saveurs et même d’un coin zen est également prévu à l’école.