IMG_4623Essai réussi : 6 km pieds nus, principalement sur route (+/- 1,5 km sur sentier pavé). Incontestablement le corps travaille différemment : bonnes courbatures au mollet (gastrocnémiens) et une réelle fatigue au niveau des métatarses du pied droit (en fait les muscles fléchisseurs des orteils). Il est clair qu’il faut évoluer en augmentant les distances progressivement pour éviter les tendinites. Le pied n’est pas (plus) habitué, à cause des chaussures, à assurer autant la propulsion.

Par contre, ça confirme l’article déjà cité ici : ” the impact on the knees (is) 12 percent less when people walked barefoot than it was when people wore the padded shoes.” http://nymag.com/health/features/46213/ Plus aucune trace de ma douleur chronique au genou gauche que je traîne depuis mon adolescence !

Et toujours la méthode “pose” qui vient tout naturellement. Le meilleur conseil à donner à quelqu’un qui débute avec cette méthode, c’est certainement d’apprendre la posture et le mouvement avec les pieds nus, et ensuite de les maintenir même s’il remet les chaussures…