You are currently browsing the tag archive for the ‘Clever’ tag.

The Home Depot Center Sports Complex - Carson, CA

Lorsque que Dave Castro a prononcé les mots “Ring Handstand Push-ups”, le sang de certains athlètes présents a du se glacer… La journée commençait avec des 7 rounds de 3 Cleans et de 4 Ring Handstand Push-ups !

Cet exercice avait bien fait son apparition il y a quelques semaines sur Crossfit.com, mais pouvait-on imaginer qu’il serait présent aux Games ? (Pour l’anecdote, nous nous étions entrainé avec Richard Vanmeerbeek à Crossfit Brussels ce jour-là et certains d’entre nous avaient testé, surtout par curiosité et pour se rendre compte qu’il était pratiquement impossible de remonter…).

Les athlètes se regardent, un peu inquiets, et ont quelques dizaines de minutes pour… se familiariser avec le mouvement ! Imaginez une autre discipline sportive où les athlètes découvrent le mouvement qu’ils vont devoir exécuter quelques minutes avant la compétition. Expect the Unexpected !

Le WOD est dur pour ceux qui sont le moins à l’aise la tête en bas sur des anneaux. Certains Big men luttent pour garder l’équilibre et remonter. Même un athlète comme Blair Morrison mettra plus de 10 minutes, finissant en 16ème position. Moe Kelsey s’en sort par contre bien mieux malgré sa carrure. Il finit en 5ème position, avec un temps de 5:56. Comme on pouvait s’y attendre, c’est Chris Spealler qui semble s’en sortir le mieux. Mais il se fait voler la victoire par Graham Holmberg pour 1 seconde. L’un termine en 4:26; l’autre en 4:27. Ben Smith et Rich Froning Jr. prennent les 3ème et 4ème places.

Chez les femmes, les Handstand Push-ups se font au sol, contre un mur. C’est Kristan Clever qui s’impose en 3:37. Impressionnant ! Annie Thorisdottir a davantage de difficultés avec les handstand push-ups. Elle perd beaucoup de temps et finit en 14ème position. Valérie MacKenzie Voboril finit deuxième en 4:09, suivie par Heather Bergeron (5:01) et la Canadienne Camille Leblanc-Bazinet (6:30), très à l’aise avec les Handstand push-ups.

 

Camille Leblanc-Bazinet - Overhead Squats

A ce moment-là de la journée, tout ce que l’on sait, c’est qu’il reste une épreuve… et qu’elle se composera de plusieurs “sous-épreuves”. Mais rien de plus. Les athlètes, eux, sont confinés dans une pièce, sans contact avec l’extérieur. Par groupes de 4 ou de 6 (il reste 16 hommes et 16 femmes), ils sont appelés, briefés sur le WOD et… 3-2-1 GO ! Pas une seconde pour réfléchir, élaborer une tactique ou quoi que ce soit. Aussitôt que Dave Castro leur a expliqué le WOD, c’est parti !

Et ça commence avec :

3 rounds for time of:

  • 30 push-ups with hand release (relever les mains du sol lorsqu’on est en position basse)
  • Over the wall
  • 21 overhead squats (95/65 lb.)

(7-minute cap)

Le duel Kristan Clever - Annie Thorisdottir

Sur les 16 compétiteurs, seul Rich Froning Jr. arrive à finir le WOD en moins de 7 minutes (en 6:55). Tous les autres échouent de peu. Chris Spealler, Matt Chan et Mikko Salo prennent les 2ème, 3ème et 4ème places.

Chez les femmes, le duel est rude entre Kristan Clever et Annie Thorisdottir, toutes deux évoluant côte à côte. Kristan Clever l’emporte sur Annie Thorisdottir, suivie par Valerie MacKenzie Voboril. Aucune ne termine le WOD sous les 7 minutes prescrites.

Mais pas le temps d’y réfléchir, dès que les 7 minutes sont passées : briefing de l’épreuve suivante et on continue. Autrement dit, chaque groupe réalise 3 WOD’s d’affilée, sans temps de repos. On continue donc avec :

Three rounds for time of:

  • 30 toes-to-bar
  • 21 ground to overhead (95/65)

(7-minute cap)

Chris Spealler est à l’aise avec les toes-to-bar. Il passe premier de son heat aux ground-to-overhead, mais perd du temps à ce niveau-là en lâchant la barre entre chaque répétition. Le mouvement est libre du moment que la barre passe du sol à au-

Rich Froning Jr. - Overhead Squats

dessus de la tête. Certains optent pour des Clean & jerk, d’autres pour des Power Snatch. C’est Ben Smith qui finit premier, devant Graham Holmberg et Austin Malleolo. Spealler est 5ème, ex-aequo avec Mikko Salo. Aucun athlète n’arrive à finir son WOD dans le temps prescrit. Ca donne une idée de la difficulté.

Du côté féminin, on poursuit le “match-dans-le-match” entre Kristan Clever et Annie Thorisdottir. Mais c’est Valérie MacKenzie Voboril qui s’adjuge la première place devant Kristan Clever.

Fin des 7 minutes. Pas le temps de respirer. Briefing de Dave Castro. 3-2-1-GO ! Début de la dernière partie de l’épreuve :

3 rounds of:

  • 5 burpee wall jumps
  • 3 20-foot rope climbs (men)/2 20-foot rope climbs (women)

(12-minute cap)

Il s’agit donc d’effectuer un burpee, et de sauter par-dessus un mur (plus ou moins 2m de haut) et d’exécuter un burpee de l’autre côté, et ainsi de suite. Le tout suivi par une montée de corde à 20 pieds (+ de 6 mètres). La technique doit être solide pour la montée de corde ! Il faut pouvoir s’aider des jambes en coinçant la corde avec les pieds. Après les 14 minutes précédentes, les bras sont cuits. Impossible de se hisser à la seule force des bras.

 

Chris Spealler... au pied du mur...

Chez les hommes, seuls 5 athlètes terminent le WOD. Parmi eux, deux seront sur le podium final. C’est une fois de plus Chris Spealler qui finit en premier, en 8:32, grâce à une technique parfaite et régulière à la corde. Il est suivi par Patrick Burke (10:37) et Tommy Hackenbruck (10:40). Les deux autres à avoir terminé sont Peter Egyed et Graham Holmberg. Rich Froning Jr. peine sur la corde. Il chute lourdement, tente de se hisser à la seule force des bras et ne terminera par le WOD en moins de 12 minutes. Il prend la 12ème place.

Chez les femmes, Annie Thorisdottir demande à la foule de l’encourager ! Elle terminera première, en 7:34, plus d’une minute devant Kristan Clever (8:37). Seules Julie Foucher et Valerie MacKenzie Voboril termineront le WOD sous les 12 minutes !

Coup de sifflet final ! Les athlètes se félicitent les uns les autres. C’est ça aussi l’esprit Crossfit. Et les juges vont compter les points…

15 minutes plus tard, sur le podium féminin, c’est Kristan Clever qui prend la première place, devant Annie Thorisdottir et Valerie MacKenzie Voboril.

Chez les hommes, le titre de “Fittest Man on Earth” revient à Graham Holmberg. Rich Froning Jr. est deuxième, et Chris Spealler (très ému) est troisième (il reçoit par ailleurs un très justifié “Spirit of the Games” Award).

Les Crossfit Games 2010, c’est fini. Et vous avez (nous avons) une année pour vous (nous) entrainer !

En Belgique :

Partenaires

 
 

 
 

Twitter Updates

Rejoignez-nous sur :

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 112 other followers