You are currently browsing the category archive for the ‘Ecole/Teaching’ category.

Vous voulez une preuve que la demande de CrossFit grandit de jour en jour ? Voici une initiative très intéressante, émanant d’étudiants de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve (UCL) : ils demandent que le Service des Sports de l’UCL développe l’activité CrossFit, pour l’année académique 2012-2013, dans le cadre des activités proposées aux étudiants.

L’Université Catholique de Louvain-la-Neuve a une tradition plutôt sportive. C’est une ville jeune, saine, et active. Le CrossFit y aurait tout à fait sa place.

Développer le Crossfit au sein d’une Université, c’est l’occasion de développer des programmes de recherche, de travailler en synergie avec des labos, d’accueillir des mémorants et des doctorants. De nombreuses disciplines académiques peuvent y trouver un intérêt : de la physiologie à la nutrition, en passant par l’éducation physique ou la psychologie.

Aux Etats-Unis, plusieurs universités ont développé le CrossFit en leur sein. C’est l’exemple de l’University of North Carolina, de l’University of Nevada, etc. Le département de Kinésiologie de l’Université d’Etat du Kansas a même sa propre salle ! Ils font partie des “Non-profit Affiliates“.

C’est là l’objectif que poursuivent ces étudiants, en montant un dossier solide pour l’Université. Alors, je vous encourage très vivement à les soutenir en cliquant sur le “J’aime” de leur page Facebook. Le but de cette page est de montrer à l’administration de l’UCL le soutien qu’une telle initiative peut avoir. Et même si vous n’êtes pas directement concernés, soutenir cette initiative, c’est soutenir un projet qui vise à “ancrer” le CrossFit dans la recherche scientifique et académique en Europe. Greg Glassman est un universitaire, qui a voulu construire une forme de fitness basée sur des preuves scientifiques (“evidence-based fitness“). A l’heure où le CrossFit se popularise, il est important de garder ce lien avec la recherche universitaire.

Alors, rendez-vous sur la page http://www.facebook.com/CROSSFITauBLOCRY, et cliquez sur “J’aime”. Merci ! 

L’activité physique pratiquée sur une base quotidienne améliore la concentration et l’apprentissage des élèves, concluent deux professeurs de l’Université de Sherbrooke au terme d’un projet de recherche exploratoire mené dans une école primaire.

Dans une école alternative de Sherbrooke (Québec, Canada), les élèves pratiquent une activité physique d’intensité moyenne à élevée chaque matin : “Pendant 20 minutes, avant le début des classes, ils courent, font des jeux de ballon ou du work-out. Les jeunes s’oxygènent, développent des habiletés motrices et les effets bénéfiques se font sentir jusque dans la classe.

Observations : 

  • les élèves sont plus concentrés
  • les élèves sont plus calmes
  • l’écoute est beaucoup plus facile
  • il semble y avoir moins de conflits à gérer

Alors comment se fait-il que nos élèves ont si peu de sport à l’école ? (2×50 minutes en Belgique, ce à quoi il faut enlever le temps éventuel pour se rendre sur les lieux d’activité et le temps dans les vestiaires. Au final : une heure de sport par semaine !). Pourquoi n’est pas une priorité au niveau de l’enseignement ?

Et pourquoi tout notre système éducatif est-il basé sur l’immobilisme de l’élève, prié de “rester assis”, de ne “pas bouger”, de ne “pas se lever”, etc. ?

Pour lire l’article en entier : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201105/18/01-4400859-plus-les-eleves-bougent-plus-ils-sont-concentres.php

Auteur : PATTE Yves, Enseignant, Coach Crossfit, et Sociologue

Les différents constats quant à la santé et à la condition physique des jeunes convergent vers une dégradation des performances physiques, particulièrement marquée dans les capacités physiques liées à la santé, comme l’endurance musculaire et respiratoire ou la souplesse. L’école est certainement un lieu privilégié de sensibilisation aux enjeux de la santé. Cet article propose 10 bonnes raisons de développer le CrossFit à l’école.

Télécharger au format “.pdf”

Lire l’article complet

L’éducation physique en Europe et les opportunités de développement du Crossfit

Auteur : PATTE Yves, Sociologue et Enseignant

Quels sont les liens entre le Crossfit et la “Méthode Naturelle” de George Hébert ?

Le Crossfit est un programme de fitness et de renforcement musculaire qui connaît, actuellement, un essor phénoménal aux Etats-Unis et qui s’apprête à s’imposer en Europe.

La “Méthode Naturelle” de George Hébert (ou “Hébertisme”) s’inspire des gestes et mouvements exécutés à l’état naturel. Cette méthode comprend 10 familles d’exercice : la marche, la course, le saut, grimper, lever, lancer, la défense naturelle, l’équilibre, la quadrupédie et la natation

Le but de cet article est de replacer le Crossfit dans la tradition de l’éducation physique européenne, en explorant en particulier les rapprochements que l’on pourrait faire avec l’ « hébertisme » ou la « Méthode Naturelle » de Georges Hébert. Nous pensons que, ce faisant, il sera possible d’intégrer au mieux ce mode d’entraînement dans la culture européenne.

Ensuite, cette réflexion permettra d’avancer quelques pistes de développement du Crossfit en Europe comme, par exemple :

  • Le Crossfit à l’école
  • Le mouvement pour la simplicité volontaire
  • Les stratégies d’Empowerment

MOTS-CLES : Méthode Naturelle, Hébertisme, Crossfit, Education physique, Empowerment, Hébert, Demeny, Ling, Coubertin, sport, enseignement, physical education, hebertism, nature, natural

AUTEURS CITES : COUBERTIN, DELIGNIERES, DURET, DEMENY, GUILLEMAIN, HEBERT, MC DOUGALL, SCHLEMMER, VILLARET, DELAPLACE, etc.

Lire l’article complet

Télécharger l’article au format “.pdf”

Annonces, services, cours sont sur Skilto, le réseau du savoir-faire. 1. Coaching sportif : transformer son physique grâce à la méthode “Crossfit”.

2. Coaching scolaire : reprendre confiance en ses capacités et réussir à l’école.

3. Conseiller emploi : transformer ses capacités en atouts pour rédiger un CV percutant et une lettre de motivation audacieuse.

Un coaching sportif personnel ou pour groupes (max 10 pers.) selon la méthode fitness la plus performante actuellement : le CROSSFIT (http://www.crossfit.com). Que vous désiriez perdre du poids, vous muscler, vous tonifier ou simplement améliorer votre condition physique, cette méthode vous amènera rapidement à vos résultats. (Résultats garantis en moins de 3 mois avec 2 à 3 séances par semaine).

Enseignant de profession et sociologue de formation, le coaching sportif m’a amené à étendre mes activités vers le coaching scolaire : redonner confiance à l’élève, travailler sur ses objectifs, définir une méthode de travail claire et efficace.

Que mettre dans son CV et sa lettre de motivation ? Comment transformer vos expériences professionnelles et personnelles, vos capacités, vos loisirs, etc., en atouts sur le marché de l’emploi ? En une heure, rédiger un CV attractif et une lettre de motivation adaptée.

Coach : Yves Patte

Contact : yvespatte@yahoo.fr

Phone : +32 496/42.21.92

Me contacter via Skilto.be : http://coach-consulting.skilto.be/coach-sportif+genappe-1470/2819-sport-is-everywhere

Le potentiel éducatif des activités sportives a déjà largement été démontré. Le sport peut, en effet, promouvoir de bonnes pratiques et des expériences positives qui contribuent à développer des comportements de civisme et de citoyenneté. Mais certaines conditions doivent être réunies qui favorisent le développement de l’autonomie et la promotion du dialogue et du respect“.

Lire la suite de l’article en pdf : http://www.entrees-libres.be/n44_pdf/ecoles_monde.pdf

Source : “Entrées Libres, Ecrire et lire l’Enseignement catholique / N°44 / décembre 2009

NUTRITION

“Obésogène”, dites- vous, l’environnement ?

L.D.

Mis en ligne le 02/12/2009

Contrer la progression de l’obésité infantile et du risque cardiovasculaire. Telle est la mission du programme Viasano, qui agit à l’échelon local.

Quel est le point commun entre : un cross pour des enfants de primaire, la distribution de pommes chez le boulanger ou encore une balade familiale avec animations autour de l’alimentation saine ? Il s’agit là de trois exemples d’actions récemment menées dans les villes Viasano. Lancé en janvier 2007 dans les deux localités pilotes de Mouscron et Hasselt, ce programme, aujourd’hui étendu à 15 villes ou communes, s’est donné pour mission d’agir en faveur d’un mode de vie sain, avec une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante. Rien de bien original, pourrait-on penser à première vue, si ce n’est que l’approche privilégiée pour atteindre cet objectif est particulière dans la mesure où les actions sont organisées à l’échelon local. Le principe consiste en effet à créer une dynamique de groupe dans la ville en impliquant tous les acteurs locaux : enseignants, professionnels de santé, réseau associatif, commerçants, centres sportifs, entreprises A eux de proposer à la population “des actions concrètes, de proximité, inscrites dans la durée, qui visent à modifier progressivement et en profondeur les comportements relatifs à l’alimentation et l’activité physique”, selon le programme Viasano, basé sur un partenariat public-privé.

L’état des lieux, il est connu : en Belgique, selon l’Enquête de Santé publique de 2004, 44 % de la population adulte sont en surcharge pondérale, dont 13 % souffrent d’obésité. Particulièrement préoccupante, la situation chez les enfants fait apparaître que, selon l’âge et les régions, de 11 à près de 20 % des enfants sont en excès de poids. Galopante, l’obésité infantile ne cesse de croître d’année en année.

Face à ce constat bien connu, circulent les messages tout aussi notoires : il faut manger mieux et moins, bouger plus. Mais, “on sait que le savoir ne suffit pas, souligne Viasano, si on sait bien ce qu’il faut faire, on ne fait pas nécessairement ce qu’il faut.” Aussi cette initiative affiche-t-elle clairement sa volonté d’aller au-delà du savoir, de la connaissance et vise-t-elle à changer les comportements, les mentalités pour adopter un style de vie plus sain. Pour ce faire, Viasano met donc en place des actions à l’échelon local, sur le terrain et va à la rencontre des personnes dans leur vécu quotidien. Que ce soit à l’école, au travail ou lors des loisirs, elle encourage les actions de proximité qui mobilisent l’ensemble de la collectivité.

Globale, l’approche de Viasano est centrée sur l’individu, son mode de vie mais également son environnement. Car si le phénomène de l’obésité reste en partie lié aux comportements individuels, le rôle de l’environnement qualifié d’”obésogène” est de plus en plus souvent mis en cause. Sans espérer un retour subit en arrière, “pour l’heure, il importe avant tout d’apprivoiser au mieux cet environnement, d’aider enfants et adultes à évoluer dans leur environnement, dans un sens qui soit favorable à leur santé”, selon Viasano, mais aussi de tenir compte des découvertes scientifiques récentes. Ainsi l’existence d’une relation inverse entre le temps de sommeil et l’obésité ou encore le fait que la graisse abdominale produit une hormone qui stimule la prise de nourriture et augmente le nombre de cellules graisseuses, favorisant de la sorte le stockage des graisses.

Spécifiquement centrée sur la prévention de l’obésité infantile et le risque cardiovasculaire chez l’adulte, l’approche Viasano joue donc la carte de la synergie entre comportement individuel et environnement centrée sur la famille dans la ville, tout en s’appuyant sur les découvertes scientifiques récemment mises à jour.

Rens. : Viasano, équipe de coordination nationale, Protéines, 109-111, rue Royale à 1000 Bruxelles. tél. : 02/210 44 81. Site : www.viasano.be

Source : La Libre Belgique, http://www.lalibre.be/societe/sciences-sante/article/546517/obesogene-dites-vous-l-environnement.html

LA LIBRE BELGIQUE

Vincent Fifi

Mis en ligne le 27/03/2009


A l’école de Vieux-Genappe, des heures de sport seront données en plus, faisant passer la semaine des élèves de 28 à 31 heures.


A Genappe, lors du conseil communal de mardi soir, l’échevine de l’Enseignement, Henriette De Gieter, a présenté aux élus le nouveau projet de l’école de Vieux-Genappe. L’établissement, qui sera bientôt rebaptisé école de l’Espace 2000, va se lancer dans une orientation sports-études à partir de la rentrée de septembre.


Le but n’est pas de former à Genappe de futurs champions olympiques. Il s’agit de prolonger, sous une autre forme, le travail effectué dans l’école en collaboration avec l’ASBL A l’Uche et qui était centré sur la lutte contre la violence. Le nouveau projet permettra aux élèves d’appliquer sur les terrains de sport les principes qu’ils ont appris précédemment. Le gout de l’effort, l’envie de se dépasser, le fairplay, l’esprit d’équipe il s’agit de valeurs que l’on peut rattacher au sport. Mais elles servent aussi au quotidien dans la vie sociale, et sont particulièrement adaptées pour lutter contre l’échec scolaire. C’est donc ce pari qu’a fait l’équipe pédagogique.


Pas question toutefois de sacrifier des heures de cours traditionnelles pour des heures de sport. Ces dernières seront données en plus, faisant passer la semaine des élèves à 31 heures, contre 28. Le financement sera pris en charge par la commune. Des collaborations avec des clubs de sport de l’entité sont déjà acquises.

Des moniteurs de différentes disciplines ont préparé des modules qu’ils viendront donner aux élèves, toujours en présence d’un prof d’éducation physique de l’établissement. Cette orientation sportive sera aussi accompagnée d’un travail avec les enfants sur l’importance de l’alimentation, donc une initiation à la diététique. L’aménagement d’un jardin des saveurs et même d’un coin zen est également prévu à l’école.

Trouvé sur MangerBouger.be…

Un projet qui dure depuis quatorze ans

Didier De Backer, professeur de gymnastique à Clair Soleil , est venu dans cette école il y a quatorze ans pour répondre à des problèmes de violence. Il a alors proposé le sport comme exutoire à l’agressivité. L’école a obtenu par divers partenariats 4 heures de gym par enfant et par semaine.

Pour garder « ses » heures de gym, Didier bataille, il saute de projet en projet, surfe sur la crête des nouveautés. Les bienfaits du dédoublement d’heures, il en est convaincu : « en quatorze ans, on a la possibilité de constater des améliorations durables ».

Une première constatation : le comportement. Pendant que je lui pose toute une série de questions, ce professeur « tient » une classe de 30 bambins de 8 ans à qui il donne quelques consignes toutes les dix minutes pour renouveler l’exercice. Les élèves sont « drillés » : pas de chahut ni de tire-au-flanc. « C’est un résultat qui est le fruit d’années d’apprentissage ! »

La transversalité

L’équipe pédagogique de Clair Soleil associe les cours de gym à ceux de math, de science et de français . Etonnant ? Pas tant que ça ! Si le prof de math étudie la notion de distance, le prof de gym pratique des exercices distance/temps. Au programme du cours de français, on trouve du vocabulaire spécifique au sport, tandis qu’au cours de gym il faut lire des panneaux au sol afin de pouvoir réaliser l’épreuve. Cette collaboration est bénéfique aux enfants, à l’équipe pédagogique et au prof de gym lui-même, qui n’est plus isolé comme c’est trop souvent le cas.

L’ouverture à plusieurs sports

Quatre heures d’éducation physique par semaine c’est quatre possibilités d’exercer un sport différent. Au programme : athlétisme, pratique sportive, deux heures par semaine pendant un mois* pour apprendre une nouvelle discipline (crosse canadienne, ski …), natation une fois tous les 15 jours. De plus, des activités sportives extrascolaires sont offertes à l’école par Monsieur De Backer. Quand on vous disait qu’il était passionné. Sa passion a permis l’engagement d’un deuxième professeur à mi-temps.

Et ce projet ?

Le professeur n’en pense évidemment que du bien et plaide pour une extension durable et définitive des heures de gym dans toutes les écoles.

Adresse : CECP Rue du Potaerdenberg, 170 à 1070 Anderlecht

Source : http://mangerbouger.be/-Exercice-physique,66-

Livre extrêmement intéressant sur la pression subie par les élèves de secondaire, sur ses causes et sur ses conséquences physiques et mentales. Et comme l’auteur est directeur de centre sportif, le manque d’activité physique (autant comme cause que comme conséquence de la pression scolaire) y est développé.

On apprend ainsi qu’”entre 1994 et 2004, les performances organiques et motrices des jeunes âgés de 10 à 18 ans se sont considérablement dégradées, en particulier dans les capacités physiques liées à la santé comme l’endurance musculaire et cardio-respiratoire ou la souplesse” (Source : baromètre de la condition physique, Direction générale du sport de la Communauté française, 2004)

Description de l’ouvrage :

couv_952Voici des années que Carlos Perez dirige un centre sportif où énormément de parents livrent leurs enfants afin que le sport les aide à surmonter les pressions subies dans la vie quotidienne.
Le constat est accablant : les enfants en manque d’activité physique, et surtout présentant des problèmes d’obésité et de troubles comme l’hyperactivité ne sont plus rares mais se généralisent. Sans oublier la liste d’enfants présentés comme dysphasiques, dyslexiques, intravertis, timides, à troubles oppositionnels. Tous ces enfants ont un point commun, un stress très important. Tous, ou presque, en plus de leur « trouble » sont également en décrochage scolaire. Et petit à petit ce fait jour l’idée que ces enfants stressés l’étaient aussi à cause de l’école.
Afin de lutter contre l’échec scolaire, d’améliorer le contact entre parents, professeurs et élèves et de promouvoir le bien être des enfants dans le cadre scolaire l’auteur a créé, avec d’autres parents d’élèves l’asbl Parents luttant contre l’échec scolaire et le décrochage scolaire.
Ce livre est le bilan de la pratique de Carlos Perez et les conclusions d’une enquête au cœur d’une société qui met dès la naissance les enfants sous pression.

Parution : 05/06/2007

ISBN : 978-2-9304-0246-8
176 pages
12 x 20 cm
12.00 euros
Port : 2.40 euros

Editions Aden

Partenaires

 
 

 
 

Twitter Updates

Rejoignez-nous sur :

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 101 other followers