Pour le douzième event, les CrossFit Games renouent avec un outils utilisé en 2009 : le sledgehammer (ou “masse” en français). Mais cette fois-ci, il ne s’agit plus d’enfoncer un pieu dans le sol. But du jeu : faire avancer une charge sous trois angles différents.

Lorsque les athlètes entrent dans le stade, pour la première épreuve du dimanche, ils ne savent pas à quoi servent ces rails posés sur le sol. Des charges sont amenées et posées sur les rails. Des Sledgehammers sont dévoilés. Il faudra enchaîner des “bangers” (frapper la charge pour la faire avancer) et des double-unders !

Les athlètes découvrant l’épreuve…

Dès le premier Heat, on voit qu’il y a deux techniques : de grands mouvements amples, ou une succession rapide de petits mouvements pour faire avancer la charge. Jenny Davis, dans le Heat 2, opte clairement pour des grands swings : elle fera toute la course en tête et finira 3ème de l’épreuve.

Certaines athlètes oublient leur sledgehammer à la fin, alors qu’elles doivent monter avec sur la jump box pour valider leur temps. “That’s the rule !

Dans le Heat 3, Elisabeth Akinwale est en tête tout le temps, elle aussi avec d’immenses swings, qu’elle ponctue de cris, à l’image de certaines tenniswomen. Elle termine en 3:48. Kristan Clever semble rencontrer davantage de difficultés sur cette épreuve. Elle terminera 16ème, perdant quelques places au classement général. Pas autant que Camille Leblanc-Bazinet qui termine 23ème, ou Annie Sakamato, dernière de l’épreuve, et qui ne se qualifiera pas pour les épreuves suivantes. Annie Thorisdottir termine 5ème.

Chez les hommes, Lucas Parker signe le meilleur temps (2:58) du Heat 1. Il faut dire que son look semble coller idéalement à ce type d’épreuve ! Chris Spealler enflamme la foule. Il terminera 13ème de l’épreuve. Tout le monde sait à ce moment-là qu’il ne se qualifiera pas pour l’épreuve finale, et que ce sont ses derniers CrossFit Games. Il termine sous les applaudissements du public.

Dans le Heat 2, Marcus Hendren, fermier de profession, garde la tête du début à la fin, et finit en 2:55, le classant 2ème de l’épreuve, derrière Kyle Kasperbauer qui signe le meilleur temps dans le dernier Heat : 2:51.

A l’issue de cette épreuve, les 18 meilleurs hommes et les 18 meilleures femmes passent à l’épreuve suivante…

About these ads